Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Mali / Crise scolaire : Le CNSP décide de prendre les choses en main – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Politique

Mali / Crise scolaire : Le CNSP décide de prendre les choses en main

Jugeant que les propositions faites par le CNSP non concrètes, la Synergie maintient son mot d’ordre de suspension de toutes les activités pédagogiques et fermeture de toutes les structures de l’éducation jusqu’à l’application de l’article 39.

 

Le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), conformément à son agenda, consistant à s’entretenir avec  toutes les forces vives de la Nation, a rencontré lundi dernier, le Collectif des syndicats signataires du 15 octobre 2016. L’objectif  de cette rencontre,  était d’échanger sur l’application de l’article 39 de la loi n°2018-007 du 16 janvier 2018, portant statut du personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale à la suite de la valorisation de la grille annexée au statut général.

Malencontreusement les choses ne se déroulent pas comme prévues. Le retard constaté dans l’application et surtout la tentative de tripatouillage du document ont mis les enseignants en colère. C’est pourquoi, les syndicats ont décidé, depuis le lundi, 17 août 2020, l’arrêt des cours sur toute l’étendue du territoire national jusqu’à l’application de l’article 39 ; la suspension de toutes les activités pédagogiques ; la fermeture de toutes les structures de l’éducation (Direction d’école, Cap, Académie d’enseignement, ministère de l’Education).

Non  satisfaits des conclusions  de la  rencontre avec le CNSP, les syndicats ont clairement fait savoir aux militaires que le mot d’ordre sera maintenu jusqu’à la satisfaction totale de l’article 39. En attendant une issue favorable, les enfants sont dans la rue et l’année scolaire 2019-2020 risque d’être blanche.

Parce que, pour les enseignants, l’article 39 procure des avantages pour leur corps. Puisqu’il contient le statut du personnel enseignant sur leurs bulletins de salaires du mois d’août 2020, au plus tard sur les bulletins de salaire du mois de septembre 2020, conformément à la décision du Président de la République sortant de mettre fin à la crise scolaire.

A titre de  rappel, après un long bras de fer entre le Gouvernement et les syndicats, un accord a été signé entre les deux parties le 17 juin 2020. Mais, il a  fallu que le M5-RFP,  mène des actions rigoureuses, pour que le président déchu donne des instructions pour l’application intégrale et immédiate de cet article.

Malgré cette décision et les assurances de l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Daffé, promettant que tout est fin prêt pour que les salaires de septembre soient impactés par l’application de l’article 39, les syndicats sont restés sur leur position.

C’est  à cette allure des choses que le régime a été renversé par une junte militaire. Et l’équipe directoire du CNSP a décidé de prendre les choses en main, en vue d’éviter une année blanche à notre pays.

Jugeant que les propositions faites par le CNSP non concrètes, la Synergie maintient son mot d’ordre de suspension de toutes les activités pédagogiques et la fermeture de toutes les structures de l’éducation jusqu’à l’application de l’article 39

Diakalia M Dembélé Source : le 22 septembre 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *