Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Mali : comment Housseini Amion Guindo, ex-ministre de l’Éducation d’IBK, a refait parler de lui

Dans une lettre envoyée mi-février au ministère de l’Administration territoriale, le chef de la Convergence pour le développement du Mali (Codem) a annoncé le retrait de son parti du cadre de concertation nationale pour une modification de la Constitution.

C’est par un courrier adressé au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, mi-février, que le leader de la Convergence pour le développement du Mali (Codem) a refait parler de lui. Housseini Amion Guindo, 48 ans, y annonce le retrait de son parti, qui compte cinq députés, du cadre de concertation nationale, censé réfléchir à la modification de la Constitution – un cadre boycotté par plusieurs partis d’opposition. Il lui reproche de ne pas être assez « inclusif ».

Jeune Afrique

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *