Vous devez respecter le droit d'auteur
Editos / Contributions

Maître Mountaga Tall : l’éternel adolescent politique

Je me demande quelle mouche a encore piqué l’adolescent politique et inamovible président du CNID à s’en prendre à Mme Adame BA KONARE dont le seul tort est d’avoir dit tout haut ce que pense tout bas le malien ordinaire sur la composante politique du M5.

Ce pseudo-démocrate devant l’éternel se croit toujours visé par les propos des honorables personnalités qu’ il n’atteint guère à la cheville. Hier IBK, à l’inauguration de l’échangeur de Ségou, aujourd’hui Adame, demain Assimi ou Soumi champion.

L’ado “star” veut être à l’affiche avec une détermination juvénile à ravir la vedette et à ne laisser personne d’autre réagir quand une personnalité s’exprime sur le présent.

Le pseudo politicien, Mountaga TALL, s’offusquant de sa  superbe mise en touche par la Junte ; lui, une figure de proue de M5, notre adolescent attardé se prend tellement au sérieux. Tant il rêve de pouvoir se forger une image de démocrate conquérant, véritable et unique héros homme politique qui marque et continue de marquer les esprits au cours de sa carrière (sic).

Or, ce piteux homme politique, délaissé quotidiennement par ses militants ne cesse de dégringoler d’élection en élection ; mais, se prend pour un donneur de leçons et pour une lumière aux temps d’une ténébreuse vie politique qui voit les bons à rien décider du sort du “plus compétent”, “du plus sage”, du “plus chevronné” Waouh

Ce qui fait davantage mal c’est ce que ce petit d’esprit tient à se venger d’AOK à travers un message diffamatoire, offensant et blessant.

L’éternel ingrat crie et criera sur tous les toits, une fois que ses bienfaiteurs lui tournent dos.

Mountaga TALL, tu n’impressionnes plus. Les maliens,  noyés dans les soucis en tout genre, aspirent à un nouvel espoir que tu n’incarnes pas, créateur des solutions pratiques et faisables pour voir le bout du tunnel.

Grandit Mountaga, et passe le relais à une nouvelle génération . Trente ans Président même d’un nain parti devient ou s’assimile à un héritage familial.

Mais le masochiste, disait l’écrivain Michel HOUELLEBECQ, il ne suffit pas que lui-même soit malheureux, il faut que les autres le soient.

Mountaga, toujours prêt à s’allier avec le diable pour servir tes intérêts, tu ne peux malheureusement changer ton histoire. En outre, que viendrait faire l’impératif désormais partagé d’une nécessaire réhabilitation du Président Modibo Keita  dans tes états d’âme.  Serais – tu, à ce niveau également, en plein reniement  ? Que sagesse soit avec toi.

Oumar SACKO, Adéma Barou

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *