Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Mairie du district : une meilleure maitrise des dépenses en 2020

Les travaux de la session budgétaire de la mairie du district de Bamako pour 2020 se sont ouverts depuis hier. Ils se poursuivront jusqu’au 31 octobre. La marie s’est engagée à réduire de 18,84 % ses dépenses de fonctionnement courant l’année à venir.

La quatrième session ordinaire de la mairie du district de Bamako se penche en premier lieu sur l’exécution du budget de l’année en cours. Celle-ci a été fortement marquée par « d’énormes contraintes », a souligné le premier adjoint au maire du district de Bamako, Harimakan Keïta à l’ouverture des travaux. Pour lui « La faiblesse du taux de recouvrement des taxes de développement régional et local et de la voirie, la suppression des postes de perception de taxe de sortie de véhicules de Niamana et de Moribabougou, l’incivisme des contribuables sous prétexte de la rénovation des marchés et la gare de Sogoniko, l’incendie du grand marché de Bamako et celui de Dossolo Traoré et les déplacements massifs des commerçants sur les marchés communaux ont entrainé une baisse de recettes ».

Le conseil du district de Bamako examine aussi le projet de budget de l’exercice 2020 de la marie. L’enveloppe est équilibrée en recettes et dépenses à 48, 3 milliards de F CFA contre une prévision de 59, 5 milliards de F CFA en 2019, soit une diminution de 18,84 %.

Cette réduction s’explique, selon le premier adjoint au maire du district. « Les causes sont liées au réajustement des prévisions des taxes de développement régional et local (TDRL), de voirie, de la patente et des taxes de redevance de pré-collecte des ordures ménagères ».

A ses dires, l’hôtel de ville orientera ce budget sur les domaines de l’assainissement, la mobilité urbaine, l’équipement des services urbains de voirie (DSUVA) l’aménagement des réseaux, la réalisation d’infrastructures, la sécurisation de la ville, l’éducation et la santé.

A la cérémonie d’ouverture des travaux de la session budgétaire, le premier adjoint au maire du district de Bamako a appelé l’ensemble des acteurs économiques, les syndicats de la marie du district à sensibiliser davantage les travailleurs pour une vigilance accrue. Il les a aussi exhortés à plus d’efforts dans le recouvrement des recettes.

M. Keita a de même invité la population de la capitale, à s’acquitter correctement du paiement des impôts, taxes et redevances afin de donner à la mairie du district les moyens de ses ambitions pour le développement de la ville.

Il a pour sa part indiqué que, « la mairie poursuivra la réduction de son train de vie pour une meilleure maitrise des dépenses de fonctionnement ».

Kadiatou Mouyi Doumbia

Source Mali tribune

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *