Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

M5-RFP / autorités de la transition : vers un inévitable affrontement ?

Ne fallait-il s’y attendre ? Était- ce évitable ? Ce qui ne se disait qu’avec des mots convenus pour ne pas fâcher mais qui se préparait activement dans le back office n’est – il pas en train de prendre des allures de confrontation claire entre les deux principaux acteurs du changement au Mali à savoir le M5-RFP d’une part et les autorités de la Transition au Mali d’autre part ?

En tous les cas, la conférence de presse hier après-midi du premier au siège de la CMAS avait toutes les allures de celles qu’il tenait il n’y a pas si longtemps pour obtenir la démission de IBK et de son régime. Le décor, les acteurs, la rhétorique, l’auditoire mais aussi la détermination affichée semblent être les mêmes que ceux des premières heures de la contestation.

Prenant la parole le premier, Choguel Maiga a brièvement planté le décor avant de donner la parole à Ibrahim Ikassa Maiga pour la lecture de la Déclaration liminaire qui s’est révélée être un véritable réquisitoire argumenté et détaillé contre les méthodes dites déloyales du bientôt ex- CNSP, le Premier ministre Moctar Ouane, son gouvernement. Même le président de la Transition, pour la première fois depuis sa désignation est interpellé par le M5-RFP qui, non seulement lui demande de se mettre en règle avec la déclaration publique de ses biens mais met même en doute la légalité de sa désignation et la validité des actes qu’il a subséquemment posés ” Enfin le M5-RFP invite les hautes juridictions nationales du Mali à tirer les conséquences juridiques de la publication tardive au Journal Officiel du Mali d’une Charte tronquée et sur la validité des actes posés avant cette publication (serment du Président et du Vice-président de la Transition, nomination du Premier ministre et de tous les actes subséquents) “.

Cette interpellation du M5-RFP, lourde de conséquences augure-t-elle d’une stratégie de confrontation mûrement réfléchie ? Il faut, si c’est le cas, convenir que les militaires l’auraient cherché en cherchant à marginaliser puis à humilier le M5-RFP qui, chacun en convient, n’est pas composé d’amateurs ni de personnes nées de la dernière pluie.

A cet égard il faut convenir que les militaires, dès le début, n’ont malheureusement commis que des erreurs et pratiqué des volte-face que le M5-RFP qualifie à mots couverts de trahison.

Ainsi, lit-on dans le document liminaire de la conférence de presse ” C’est donc naturellement, dans la bonne foi mais sans naïveté et en la croyance d’un Mali nouveau, que le M5-RFP a entamé, depuis le 26 août 2020, une collaboration avec les éléments des Forces de défense et de sécurité constitués au sein du CNSP, dans le but de préserver la vision et les impératifs de changement. Car le M5-RFP, sait qu’il n’existe pas de cas dans l’Histoire où le changement a été réalisé par des personnes n’ayant pas participé ouvertement et à visage découvert, en prenant des risques, à la lutte pour le changement »

Et le M5-RFP d’ajouter « Pire, la nomination d’un Premier ministre de transition fut l’occasion d’une insultante mise en scène, pour une fonction que le CNSP, jurant sur son honneur, avaient affirmé revenir « de droit au M5-RFP », et poussé la théâtralisation jusqu’à réclamer la transmission d’éventuelles candidatures ».

La vraie question aujourd’hui posée est la suivante : la stratégie de rupture d’avec le M5-RFP des militaires n’est – elle pas suicidaire ?

En effet, en se privant de la couverture que pouvait lui procurer le M5-RFP, le CNSP s’est livré pieds et poings liés à la CEDEAO qui l’a réduit à sa plus simple expression. Son maintien aujourd’hui pour encore quelques jours ressemble d’ailleurs plus aux derniers soubresauts de l’agonisant qu’à une bravade. Il partira inéluctablement la semaine prochaine et cette page de l’histoire du Mali, initialement porteuse d’espoir, sera ainsi fermée sans gloire.

Et la suite serai- t-on tenté de demander ?

La réponse pour le M5-RFP ne fait pas de doute ” Le M5-RFP, malgré des tentatives répétées de marginalisation, conscient de ses responsabilités, réaffirme sa détermination à faire aboutir son combat pour un Mali nouveau.

Pour ce faire, le M5-RFP, fort de l’engagement de toutes ses composantes dont aucune n’a quitté le mouvement à e jour, sans exclusive, à œuvrer inlassablement pour la réussite du processus du changement, appelle ses Militantes, Militants et Sympathisants à rester mobilisés pour une rupture véritable avec l’ancien système, pour un changement réel par la Refondation du Mali.”.

Pauvre Mali ! A quand la fin du calvaire que certains de tes fils n’arrêtent d’infliger à tes autres enfants ?

Peut-être que le Conseil National de Transition pourrait constituer l’ultime bouée de sauvetage.

Moctar SOW

Source : Malikilé édition 705 du vendredi 09 Octobre 2020

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *