Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Lutte contre la corruption des fonctionnaires : la collecte d’information – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Lutte contre la corruption des fonctionnaires : la collecte d’information

Dans l’étape 1, nous avons insisté sur la nécessité de  l’approvisionnement de la fonction publique en agents honnêtes. Dans la 2ème étape, il était question des récompenses des fonctionnaires qui s’impliquent personnellement dans la lutte contre la corruption en la dénonçant, et des représailles contre ceux qui y participent directement ou indirectement en gardant le silence là-dessus. L’étape 3 a été consacrée à la lutte contre la pauvreté et le dénuement, indispensable à la réussite de toute politique de lutte contre la corruption. La 4ème a porté sur la place qu’il faut particulièrement accorder à la publication de toutes les dépenses de l’État (Ministères et autres strutures et institutions publiques) et de la déclaration des biens de tous ceux qui sont assujettis à cette obligation.

Dans cette 5 ème étape, nous privilégions  l’importance de la collection d’information dans le cadre de la lutte contre la corruption au sein de la Fonction Publique.

Il faut d’abord pouvoir situer les pratiques corruptrices et repérer les fonctionnaires qui s’y adonnent avant de s’y opposer efficacement. Les systèmes d’information concernant la gestion au sein de la Fonction Publique peuvent être bénéfiques à cet effet. Ils ont l’avantage de permettre un meilleur  contrôle de gestion à travers une bonne évaluation de la vulnérabilité de nos administrations face aux risques de corruption. Il s’agit en fait d’utiliser les systèmes d’informations afin de pouvoir identifier dans une structure publique, les activités qui  s’exposent particulièrement à la corruption. Les études et observations statistiques dans des différentes structures publiques peuvent dans ce cadre se révéler porteuses. Les mêmes systèmes d’information peuvent pousser à la vérification des documents comptables afin de localiser les comportements délictueux. Le rôle qu’un commissaire aux comptes, un inspecteur ou un évaluateur pourraient jouer dans ce cadre est inestimablement indispensable.

L’insuffisance des contrôles et la nature vicieuse des procédures d’inspection au sein de nos administrations publiques encouragent les pratiques vénales qui y ont libre cours.

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *