Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
L’opposition rencontre le Président de Transition : Le M5-RFP propose la dissolution du Gouvernement et du Conseil National de Transition – MALI CANAL
Actualité URGENT

L’opposition rencontre le Président de Transition : Le M5-RFP propose la dissolution du Gouvernement et du Conseil National de Transition

Hier, jeudi 6 mai 2021, le Président de la Transition du Mali chef de l’Etat, Bah N’DAW, a reçu en audience, au Palais de Koulouba, une délégation du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), conduite par son Président, Dr. Choguel Kokalla Maïga. Au cours de cette rencontre, Dr. Choguel K. Maïga a souhaité la rectification du processus de transition afin de créer les conditions d’une refondation totale du Mali. A cet effet, le M5-RFP demande «La dissolution du Gouvernement et de l’actuel Conseil National de Transition et son remplacement par un organe plus respectueux de la Loi et plus légitime ». A son tour, le Chef de l’État s’est réjoui des échanges fructueux avec ses hôtes du jour, avant de solliciter l’accompagnement du M5-RFP pour la réussite de la Transition.

Dans son discours, Dr. Choguel K. Maïga a indiqué que le M5-RFP préconise la rectification du processus de Transition afin de créer les conditions d’une refondation totale du Mali. A cet égard, dit-il, un certain nombre de mesures s’imposent parmi lesquelles : La lutte implacable contre la corruption, la réduction du train de vie de l’Etat, la transparence et la redevabilité à tous les niveaux ; la mise en œuvre de véritables poursuites judiciaires contre les commanditaires, auteurs et complices des tueries et exactions contre les victimes de la crise ; l’audit du patrimoine immobilier de l’Etat et des Collectivités territoriales ainsi que des ressources publiques allouées à certains départements ministériels, services stratégiques et projets de développement ; l’organisation des Assises Nationales pour la Refondation devant aboutir à un large consensus national sur les grandes préoccupations de la Nation ainsi qu’à la conclusion d’un Pacte national de stabilité sociale, sécuritaire et de croissance afin d’obtenir une trêve globale (politique, sécuritaire, syndicale, sociale et économique, etc.) et créer un climat d’apaisement, de sérénité, de confiance mutuelle. Selon lui, cette stabilité permettra de consacrer les énergies et les ressources de la Nation à la lutte contre le terrorisme et à la conduite consensuelle dans la paix, des réformes politiques et institutionnelles nécessaires à la Refondation du Mali. Pour Choguel K. Maïga, il faut la révision consensuelle et inclusive de la Constitution dans le respect de son article 118 ; la relecture de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger conformément aux recommandations unanimes de nombreux foras ; la mise en place d’un organe unique de gestion des élections tel que réclamé unanimement par la classe politique et la société civile ; la dissolution du Gouvernement et de l’actuel Conseil National de Transition et son remplacement par un organe plus « respectueux de la Loi et plus légitime ». « Nous rappelons à cet égard qu’une procédure en dissolution a été introduite auprès de la Cour suprême par notre mouvement », a-t-il dit. En outre, le M5-RFP, par la voix de Choguel K. Maïga, exige la fin de la répression des manifestations démocratiques et pacifiques qui sont des droits constitutionnels, des arrestations abusives et extrajudiciaires.

Le M5-RFP demande aussi « la création des conditions sécuritaires sans lesquelles le retour de l’Administration et la fourniture des services sociaux de base seront des leurres. Tout comme l’organisation des élections libres et crédibles serait pure illusion. Or pour nous, cette Transition doit durer 18 mois, pas plus, et les missions et tâches qui ne seront pas exécutées dans ce laps de temps devraient être transférées à des équipes plus légitimes et plus compétentes, et ce, en stricte conformité avec les conclusions et résolutions des Assises nationales de la refondation à la mise en œuvre desquelles tous les acteurs politiques et de la Société civile se seront préalablement engagés avant les élections générales ». Dans son allocution, Choguel K. Maïga a invité le chef de l’Etat à prendre ses responsabilités. « De bonne foi et par patriotisme, nous vous avons dit ce que nous pensons être le mieux pour le Mali. A vous de prendre vos responsabilités face à l’histoire et au peuple malien et d’en faire l’usage que vous jugerez utile pour le bien du Mali », a conclu Dr. Choguel K. Maïga du M5-RFP.

A son tour, le Chef de l’État s’est réjoui des échanges fructueux avec ses hôtes du jour. Selon la Présidence de la République du Mali, le Président Bah N’DAW a saisi l’occasion pour solliciter l’accompagnement du M5-RFP pour la réussite de la Transition. La présidence précise que cette audience entre dans le cadre d’une série de rencontres entamées par le Chef de l’État afin d’insuffler une nouvelle dynamique au climat social dans le pays.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain- Mali

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur