Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Politique

L’imam Mahmoud Dicko plus que jamais déterminé : “je ne crains pas d’être arrêté… “

Dans une vidéo diffusée ce lundi matin, l’Imam Mahmoud Dicko a lancé, de vive voix, un appel à la mobilisation, le vendredi 05 juin, à la place de l’Indépendance de Bamako. Le Guide religieux justifie le bien-fondé de sa démarche et revient sur sa prétendue arrestation.

«Beaucoup disent que je n’ai pas été entendu et que je n’ai rien dit. C’est vrai, je parlerai, et par la grâce de Dieu, ça sera entendu», s’est introduit l’Imam Dicko, à propos de la mobilisation du vendredi. Ensuite, le Guide a ouvert une parenthèse sur sa prétendue arrestation. «En ce qui concerne les rumeurs sur mon arrestation, encagoulé…enchaîné…, j’entends. Mais ce que je veux que les gens comprennent, c’est que ce n’est pas grave de se faire arrêter», assure le prédicateur.

Ce qui est grave, explique l’Imam Dicko, c’est le motif pour lequel on se fait arrêter. «Il y a des raisons pour lesquelles si on se fait arrêter, c’est une humiliation pour soi, pour sa famille, son clan et sa patrie. Il y a, en revanche, des raisons pour lesquelles si on se fait arrêter, c’est une fierté pour soi, pour sa descendance, et pour son pays», a affirmé l’Imam.  Aux dires de Mahmoud Dicko, des gens qui valent 100 fois mieux que lui se sont fait arrêter et mis en prison. «Le prophète PSL a été arrêté, ses petits-fils arrêtés. Certains ont été tués. Tout cela a été fait», rapporte l’Imam.

Beaucoup de grands imams ont été arrêtés dans l’histoire. Dans notre pays, poursuit l’orateur, Cheick Hamaoula a été arrêté, on lui a dit qu’il ne reverra jamais la terre de l’Afrique. «27 ans après, il est revenu en héros». «Je ne suis pas quelqu’un qui craint d’être arrêt黫Brandir la menace d’une arrestation n’est pas un fait qui peut nous dévier de notre chemin», tranche l’Imam Dicko.

Sur les causes de la manifestation du 05 juin, avec son talent de prédicateur, Dicko révèle que des choses ont été faites, « des choses qui méritent qu’on ne se taise plus». «Ce qui n’a pas été bien fait ne mérite pas d’être bien dénoncé», assure-t-il.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le message de l’Imam Dicko a été entendu.  Dans un Communiqué diffusé ce lundi soir, la Cour constitutionnelle dans sa «mission de veille» dénonce des «propos insurrectionnels».

Mamadou TOGOLA

Source : Maliweb.net

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *