Vous devez respecter le droit d'auteur
Editos / Contributions

Lettre à grand-père

Cher grand-père…

C’est avec une grande tristesse que je t’écris cette 27e lettre. Je suis triste que la plupart de mes lettres soit pointillée par des drames, avec des lettres en larmes, des syllabes de sang et des mots de détresse pour un cri de cœur jamais entendu. Triste grand-père !

Cher grand-père, 34, 54 ou 70, je ne sais quoi, car 1 seul mort suffit pour des cris en sanglots et des cœurs saignants. La mort d’un seul de nos FAMa est une énorme perte pour le Mali, la Démocratie, la Paix et la Laïcité. Oui cher grand-père, le bilan n’est pas important, surtout un bilan sans réel comptable. Une vie est une vie et mille espoirs. Une vie qui part le plus injustement possible, est le plus grand malheur. Hommage, grand père, à nos FAMa ! Hommage à nos soldats, fils de pauvres et de paysans qui ne cessent de tomber et encore et encore. Un Hommage grand sans fin est mérité.

Cher grand-père, tu sais, j’ai appris qu’un ministre étranger doit venir au Mali suite à ces attaques, voilà grand-père, c’est le moment de dire Non ! Et Non ! Il faut qu’on arrête les suites justificatives des attaques dans nos pays telles que la signature des coopérations, l’amélioration des relations diplomatiques car tant que ces attaques bénéficieront des suites économiques favorables, pour moi, elles perdureront. C’est un autre Iceberg qu’il faut pour vaincre l’Iceberg.  De 2012 à nos jours, toutes nos déviations politico-militaires sont cravachées par des attaques terroristes. C’est bon, cher grand-père, tous les Maliens doivent comprendre cela pour qu’une autre approche politique internationale soit envisagée. C’est difficile à comprendre, mais pourtant c’est proche de la vérité. Il suffit de rapprocher les attaques au déroulement politique au Sahel.

Cher grand-père, j’espère qu’au village tout va bien. J’ai appris que toutes les écoles ont été fermées. J’espère que vous avez réfléchi à la stratégie à mettre en œuvre pour un autre programme ou une autre manière d’éduquer les enfants des villages. N’oublie pas avant l’école, on avait nos contes et nos petites histoires pour éduquer nos filles et nos garçons. Cher grand-père, le terrorisme et le cannibalisme, le banditisme criminel se nourrissent de l’ignorance et sa sève est l’injustice. Faisons tout pour ramener la lumière (l’école), dans nos villages. Faisons tous !

Cher grand-père, je te laisse ici en attendant le mardi prochain. Prions pour le repos éternel de nos soldats, des soldats étrangers et des civils tombés au Mali. Et je te supplie de continuer à égrainer le chapelet pour que le Mali puisse aller au Dialogue. On a même fait recours aux anciens joueurs de l’équipe nationale politique du Mali et on espère qu’ils réussiront là où les autres ont échoué. Qu’Allah vienne en aide au Mali ! Amen !

Lettre de Koureichy

source Mali tribune

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *