Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Lettre à grand-père – MALI CANAL
Société

Lettre à grand-père

Cher grand-père…

Cette 82e lettre n’informe en rien et ne donnerait aucune opinion. Elle serait juste un rétroviseur sur le passé, un miroir du présent et un flash du futur. Les vrais victorieux sont ceux qui se sont vaincus eux-mêmes d’abord, ceux qui ont su se donner la mort dans leur orgueil et leur ego. Il ne s’agit pas de se taper la poitrine d’être et d’appartenir à un passé glorieux miné de mythes et de superstitions. Il ne s’agit pas non plus d’être grand par le passé, cela n’est qu’orgueil, mais de pouvoir regarder le futur avec fierté. D’accomplir ou d’avoir accompli sa mission. Une mission juste, humaine et à l’intérêt de tous.

Cher grand-père, aujourd’hui, moi je me pose la question. Où avons-nous appris la Démocratie ? Qui nous a enseigné la séparation des pouvoirs ? La presse et ses libertés ! Qui nous a dit de régner par mandat et par vote ? Un président, des Cours, un Gouvernement et une Assemblée. Les uns contrôlant les autres. Le tout au service du peuple ! Le peuple portant qui il veut au pouvoir. Dire ce que l’on pense. Se rebeller pour être ‘’indépendant’’. Se révolter pour être ‘’libre’’ sans fuir. Un droit ! Qui nous a dit qu’un droit existe entre un Roi et ses sujets ? A qui devons-nous cet esprit démocratique, libre et indépendant ? A qui ?

Faudrait-il continuer à se bomber les poitrines d’orgueil et de fierté dans les plus profondes ténèbres de l’histoire ? Emportés par l’égo et l’orgueil d’un passé qui n’a pas dit tous ses maux. Un passé que l’on n’ose jamais regarder sans passion ni émotion. Un passé transporté que par des roues des louanges et de la flatterie.

Cher grand-père ! Il y a deux siècles, je n’étais pas là. Toi peut-être, Oui. A un siècle près. Etait ce possible de dire à Da Monzon, que d’aucuns feront les lois, d’autres les exécuteront et que certains jugeront mais que Da resterait toujours Roi. Etait ce possible de dire à notre Da, Roi de Ségou que sa gestion est mauvaise ? Que l’on veut du changement. Liberté d’expression et de pensée ! « Personne n’est débile ». La chanson ‘’Ganamou-Ganamou’’ répond à cette question. Da était beau, grand et vaillant ! Un esprit hors norme ! Comme tant d’autres, Soumangourou Kanté, Soundjata Keita, Samory Touré, Babemba, El-Haj Omar, etc. Mais un Peuple Roi et non Sujet ? Nous le devons à la Démocratie et seulement à la Démocratie.

Cher grand-père, je pense qu’il est grand temps de laisser dormir le passé qui aussi, a ses tares. Nous n’avons jamais pu écrire l’histoire ni la garder ni la conserver. Ceux qui se sont chargés de nous l’amener au présent, l’ont parsemé de mythes et de mystères. Ils l’ont assassiné et ne nous ont présenté que des ‘’épopées’’. Il faut une foi inébranlable et rejeter tout du rationnel pour y croire. « Un roi qui vole » ! Il faut y croire pour croire sauf si c’est un arrière-grand-père. Par contre, moi, je sais que mon grand-père fut président et je suis sûr qu’il n’avait pas de tapis volant. Force et lumière et à mardi prochain !

Lettre de Koureichy Source : Mali tribune 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur