Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Les soutiens de Ras Bath refusent de reculer: Le CDR organise une caravane aujourd’hui pour exiger sa libération – MALI CANAL
Politique

Les soutiens de Ras Bath refusent de reculer: Le CDR organise une caravane aujourd’hui pour exiger sa libération

Les partisans de Ras-Bath ne baissent pas les bras. Ils sont décidés à se battre pour obtenir des nouvelles autorités la libération du célébrissime chroniqueur à la Radio Renouveau, détenu depuis quelques semaines à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako. Le Collectif Pour la Défense de la République (CDR) est remonté contre les nouvelles autorités de la Transition pour cette incarcération de leur camarade, Youssouf Mohamed Aly Bathily dit RAS BATH.

A propos des motifs de l’arrestation puis l’incarcération du jeune leader, un pool d’Avocats chargé du dossier impliquant plusieurs personnalités maliennes a rencontré la presse pour expliquer les contours. Les Avocats tout comme des membres de la classe politique et de la société civile pensent que tout a été monté en violation flagrante des normes de la procédure qui sied à ce genre de dossiers. Ces Avocats parmi lesquels, il y a l’ancien Bâtonnier Me TAPO, voient dans ce dossier une manière de museler et de neutraliser des personnalités.

Dans ledit dossier, les autorités  soutiennent que le chroniqueur entretient des liens avec les personnalités citées dans un projet de déstabilisation de la Transition.

Faux rétorque le CDR qui s’est mobilisé plusieurs fois pour poser des actes en vue de l’élargissement de leur mentor. Des conférences de presse se sont succédé à des rencontres de groupes pour réfléchir sur des actions à mener.

C’est ainsi qu’une marche programmée a été interdite par le gouverneur du District.

Tout cela ne décourage pas le Collectif qui persiste dans son refus d’admettre la détention de Rasta. C’est pourquoi après une réunion au siège de l’organisation, les membres du CDR ont convenu de l’organisation d’une caravane, pour exiger la libération de leur camarade. Des slogans sont retenus pour cette manifestation qui doit se dérouler du QG du groupe au boulevard de l’indépendance. Mais cette caravane sera-t-elle autorisée ?

 

Source : le soir de Bamako

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur