Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Les motos taxis dans la circulation Bamakoise : Bonjour le danger Télimani ! – MALI CANAL
Société

Les motos taxis dans la circulation Bamakoise : Bonjour le danger Télimani !

Les usagers des routes Bamakoises depuis un certain temps, commencent à alerter les autorités sur les dangers liés à l’explosion du nombre de motos taxis communément appelé « TELIMANI », roulant à longueur de journées sur les voies publiques. Pire que les Sotramas, les Taxis classiques ou autres engins de transports en commun, ce moyen de transport à la mode est un véritable danger pour les usagers de la route et les clients.
La vitesse est source de beaucoup d’accidents ! D’après un adage vaut, mieux venir en retard que de venir en corbillard. L’avènement de Taxi moto ‘’Télimani’’ (Rapide) est devenu de nos jours, le danger Télimani sur les artères de Bamako. Pas un seul jour si les populations n’assistent à des accidents spectaculaires de ses engins à deux roues. Les plus chanceux s’en sortent avec des égratignures ou un membre cassé.

Chez certains chauffeurs, on constate l’absence de connaissance du code de la route, chez d’autres, on a remarqué des difficultés quand il s’agit de manipuler des engins à deux roues. Sans la réglementation de ce secteur, ces engins feront plus de mal que de bien, car cette mise en circulation anarchique des motos taxis est un danger pour la sécurité routière, qu’il faut vite remédier.

A Bamako, à cause de la densité de la circulation et les embouteillages à n’en pas finir, bon nombre de bamakois préfèrent les motos taxis ou ‘’Telimani’’ provenant de nombreuses entreprises, comme un moyen le plus simple et rapide. Malheureusement cette activité devient de plus en plus un problème public qui doit faire l’objet d’une batterie de mesures draconiennes de la part des acteurs, pour une bonne régulation de la circulation routière. Aujourd’hui ce qu’on remarque sur nos voies publiques, de nombreux conducteurs ou pilotes de motos Taxis dont certains sous l’effet des stupéfiants, maîtrisent difficilement le code de la route, pire, ils ne savent pas comment faire rouler cet engin dans la circulation de cette grande ville bondée d’usagers de route. De l’anarchie totale qui risquera de faire des victimes, si rien n’est fait pour organiser ledit secteur car ce merveille à la mode, est en passe de devenir un cauchemar pour les clients, les usagers des routes et les taximans qui estiment injuste, qu’elles continuent de circuler en absence des normes fixées par les autorités à savoir les taxes et les amendes après chaque infraction.

La question qu’on n’arrête pas de se poser est de savoir; Quels sont les critères de recrutement des chauffeurs? Ont-ils une autorisation leur permettant de rouler ? Les chefs desdites entreprises s’entretiennent-ils avec les candidats pour connaître leurs parcours, leurs motivations et la bonne conduite en milieu urbain avec un passager? En tout cas, nombreux donnent des frissons et méritent de passer par des examens pour la sécurité routière, déjà en mal dans la capitale malienne.

En effet, la règle ultime qui devait être imposée aux chauffeurs des motos Taxis, c’est bien le respect du code de la route et aussi une bonne conduite afin d’offrir aux clients un déplacement en toute sécurité à l’intérieur de la capitale.

Une chose qui devait être la devise des promoteurs d’entreprises de motos Taxis, c’est bien la sécurité des clients. Pour cela, il faut impérativement recruter des professionnels ayant une expérience significative de la conduite d’une moto sous l’œil vigilant des autorités.

Ben Chérif

l’enqueteur

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur