Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Législatives : pour un RDV avec le covid-19

Malgré la menace de la pandémie du COVID-19, les électeurs étaient aux urnes ce 29 mars 2020 pour le 1er tour de l’élection des députés à l’Assemblée nationale.

En commune I du district de Bamako, malgré les assurances données par les autorités gouvernementales, force était de constater que les mesures de préventions contre le COVID-19 étaient loin d’être respectées. Dans la matinée, en plus des attroupements dans les centres de vote, on pouvait noter l’insuffisance voire l’absence de dispositifs sanitaires dans plusieurs bureaux de vote.

Au groupe scolaire de Doumanzana, près du lycée Fily Dabo SISSOKO (LFDS), à notre passage c’était le désordre en cette matinée électorale. Dans ce centre qui compte 56 bureaux de vote, 9 présidents étaient absents à l’ouverture des opérations de vote. À cela s’ajoute, le manque de mesures sanitaires, l’insuffisance du dispositif sécuritaire avec zéro contrôle à la porte d’entrée, malgré la présence des forces de l’ordre.

Non-respect des mesures

Djembéri Alamir TOURE, secrétaire général du Conseil communal de la société civile (CCSC), constate que l’affluence est très timide. Cela est dû à la peur des électeurs face à cette menace de Coronavirus. Le troisième constat, c’est qu’il y a un manque de dispositif sanitaire. Ce qui, à mon avis, est très grave. Par ailleurs, le dispositif sécuritaire est insuffisant, nous a-t-il notifié.

Selon le coordinateur adjoint du centre de vote de Doumanzana, Yoro Amadou DIAKITE, aucune disposition n’était prise par rapport aux salles pour permettre l’aménagement des bureaux de vote à la veille.

« On était obligé nous-même de procéder au numérotage des bureaux », a-t-il soutenu.

Mais la plus grande difficulté au niveau de ce grand centre qui abrite 56 bureaux de vote aura été l’absence de plusieurs présidents de bureau de vote qui a perturbé le début des opérations de vote pendant plus de 2 heures. C’est le cas des bureaux n° 28, 52, 51, 56, 30 où le dispositif de vote a été installé aux environs de 10 heures pour permettre enfin aux électeurs d’accomplir leur devoir citoyen.

9 présidents de bureaux absents

Selon les responsables dudit centre, plus de 9 présidents de bureaux manquaient à l’appel.

« Nous avons été obligés de les remplacer par les assesseurs présents pour que le bureau puisse fonctionner », a expliqué Yoro Amadou DIAKITE.

Concernant les mesures de prévention du COVID-19, M. DIAKITE a indiqué que le gel, les gants et le savon en liquide étaient disponibles au niveau du centre et n’attendait que d’être distribué. Sauf que deux heures après le début des opérations, ce dispositif était absent dans tous les bureaux de vote du centre.

« Cette absence est due au retard que nous avons connu au démarrage des opérations. Il fallait d’abord installer les gens dans les bureaux avant de leur donner tout le nécessaire », s’est se justifié notre interlocuteur.

Faible affluence

Pour le coordinateur dudit centre, Mamadou TANGARA, l’affluence est timide. S’agissant des mesures de prévention, il a indiqué que les autorités communales étaient en train de tout mettre en œuvre pour que les kits de lavage des mains soient disponibles sous peu.

Autre centre, autres réalités. Au Lycée Fily Dabo SISSOKO où il y avait 13 bureaux de vote, un imposant kit de lavage des mains se situait à l’entrée principale de l’établissement avec du gel hydroalcoolique à côté. Ici, les opérations de vote ont démarré à l’heure dans tous les bureaux. Seule insuffisance, les archives pour la Cour constitutionnelle n’existent pas. S’agissant du dispositif sanitaire, le président de ce nouveau centre, Adjouro SAYE, ne se fait pas d’illusion. Son dispositif ne tiendra pas le coup en cas d’affluence.

« Le dispositif sanitaire est un peu insuffisant. Si les gens venaient en nombre, d’ici la fin de la journée, on n’aura rien », a-t-il déploré.

Au groupe scolaire de Korofina-Nord, situé en face du terrain de l’AS-Ko où nous sommes arrivés à 11 heures moins, le coordinateur général du centre, Békaye HAÏDARA, se veut rassurant.

« Il y a 28 bureaux de vote ici. Les opérations de vote ont démarré à 8 heures dans tous les bureaux. Pour la prévention du COVID-19, toutes les dispositions ont été prises. Il y a le gel dans tous les bureaux », a-t-il dit. Dans ce centre, 13 bureaux ont connu des difficultés au début qui ont été vite résolues et aucun incident n’a été enregistré.

Un flacon pour deux bureaux

Mais après un tour des lieux, nous avons constaté que tout n’est pas aussi nickel comme le prétend M. HAÏDARA. Dans le bureau de vote n° 1, par exemple, même si le matériel électoral était au complet, le président dudit bureau, Seydou BOUARE, juge les mesures sanitaires insuffisantes. Ici, pas de gants de protection, un seul cache-nez pour l’ensemble des agents du bureau, pas de kit de lavage des mains. Pire, le bureau est obligé de partager un seul flacon de gel hydroalcoolique avec le bureau suivant sans compter que c’est le même que les électeurs des bureaux doivent utiliser avec 492 inscrits. Du côté de l’affluence, le bureau n° 1 avait enregistré 8 votants près 3 heures après le démarrage des opérations.

Dans le même centre, au niveau des bureaux 6 et 8, le constat est le même. Les dispositifs sanitaires sont quasi-inexistants. Partout, le flacon de gel est affecté à deux bureaux. Le seul kit de lavage visible se trouve devant le bureau de vote n° 7.

Rappelons qu’en Commune I, nous avons 225 289 électeurs pour 462 bureaux de vote. Ces électeurs sont invités à élire les deux députés de cette circonscription électorale à l’Assemblée nationale sur 24 listes au total. Parmi les plus influentes, nous avons la liste RPM-ADEMA de l’ancien député Oualy DIAWARA et de l’ancien ministre Frankaly KEÏTA. Ils auront fort à faire avec la liste MPM-ADP-MALIBA des deux députés sortants Abdoul Kassoum TOURE, Fatoumata dite Ténin SIMPARA, etc.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : Info-Matin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *