Vous devez respecter le droit d'auteur
Editos / Contributions

L’école reprend sans munition

Victor Hugo, Aimé Césaire et autres Dumas sont prévenus ! Dans le repos majestueux de leur glorieux Panthéon, voici un récit qui pourrait bien troubler leur quiétude.
Le récit, c’est celui d’un inconnu que nous appellerons… Allons ! Nous l’appellerons Coulibaly Keita Maiga, donc, Coulibaly Keita Maiga se rend chez l’infographiste, et passe commande d’une centaine de cartes d’invitation pour la fête qu’il donnera le … euh… passons.
24H plus tard, les cartes sont livrées avec le contenu suivant : « Mr Coulibaly Keita Maiga vous pries d’hon¬norer de votre présence… » Là, Courroux ! Tonnerre ! Notre cher Coulibaly Keita Maiga, gros con et grand amoureux de la langue de Molière, se fâche, s’indigne. Que Diantre voit-il là ? « Mr » est un anglicisme ! « Honnorer » ne saurait prendre deux « n » ! Et comment « pries » a-t-il un « s » ?
Piqué de cette remarque, notre infographiste s’insurge et répond du tac au tac « Hé ! Assez de ces chichis ! Je ne suis pas un as de la dictée. Le plus important n’est-il pas que les destinataires des cartes pigent le message ? Pourquoi « honnorer » prendrait un seul « n » alors que le mot « honneur » en a deux ? Victor Hugo n’avait qu’à inventer moins de règles ! » Et notre infographe d’ajou¬ter « D’ailleurs, je n’ai pas de parcours littéraire. J’ai fait Bac Sciences Sociales ; après, j’ai décroché ma Licence d’Infogra¬phiste- Maquettiste-IM-»
Chers lecteurs, vous êtes priés de ne pas crier haro sur l’ami infographiste. Après tout, Hugo et consorts avaient bien été prévenus ! Asuivre…
Le Poing

Ousmane Mohamed

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *