Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Le vrai visage des opposants ivoiriens – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Le vrai visage des opposants ivoiriens

Les opposants au président Ouattara peuvent être divisés en deux catégories : ceux qui ont géré avec lui, qui ne pourront donc critiquer sa gestion, et ceux dont la gouvernance passée a été si désastreuse qu’il faudrait que les Ivoiriens soient un peuple maudit pour souhaiter retourner à de telles calamités.
Dans le groupe de ceux qui sont comptables du bilan élogieux du président Ouattara, sauf à vouloir faire injure à l’intelligence des Ivoiriens et manquer du minimum d’honnêteté, l’ancien premier ministre et ex-président de l’assemblée nationale, soro guillaume ; les ex-ministres mabri toikeusse et amon tanoh sont ridicules à vouloir jouer les opposants critiques. Le peu d’engouement des Ivoiriens autour de leurs noms témoigne de ce qu’ils ne sont pas crédibles dans cette posture difficilement tenable de néo-opposants. Ils renvoient plus l’image d’aigris qui crachent dans la soupe après avoir été invités à quitter la table, que celle de personnalités qui ont rompu à la suite de divergences sur la gestion des affaires. L’unique raison qu’ils avancent pour expliquer leur rupture c’est le refus d’Alassane Ouattara de faire d’eux son successeur. On est donc là dans un combat pour des intérêts personnels étriqués ; du narcissisme pur.
Les hommes politiques dans la catégorie de ceux qui ont déjà géré sont handicapés par un lourd passif. Attardons-nous un peu sur le cas bédié. Le président Houphouët lui lègue une nation unie et prospère. Dès qu’il prend les règnes du pouvoir, il décide de régler ses comptes avec le Premier ministre de son père spirituel et prédécesseur. A travers une politique dite “ivoirité” -une sorte de pureté de la race à l’ivoirienne- il décide de faire de son concurrent politique, Alassane Ouattara, un étranger. Tous ses supporters, les populations du septentrion ivoirien comme tous ces Ivoiriens à l’ascendance d’origine étrangère deviennent du jour au lendemain des étrangers. On retiendra du bilan de bédié qu’il a transformé un havre de paix en pays instable, où la haine qu’il a introduit finira par provoquer son renversement, par de jeunes militaires.
Quid du criminel de guerre gbagbo ? Son seul mérite a été d’avoir poursuivi l’œuvre de destruction sociale du pays entamé par le tribaliste bédié. Il a si bien réussi que là où bédié avait installé confortablement le pays dans une situation d’insurrection permanente par ses errements, gbagbo a provoqué une guerre civile, par la barbarie de son régime. Pascal affi nguessan et mamadou coulibaly, l’un comme ancien premier ministre et l’autre, ex-président de l’Assemblée Nationale sont, tous deux, comptables du bilan catastrophique du régime gbagbo.
Ce qui est vrai, est vrai!
Nota : Prochainement, je publie une analyse sur « Les vrais raisons de la candidature ‘obligée’ de gbagbo ».

Saïd Penda

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *