Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Le ministre de l’agriculture auxcotonculteurs de Kita : « Nous allons mettre en œuvre des recommandations des assises sur le coton » – MALI CANAL
Politique

Le ministre de l’agriculture auxcotonculteurs de Kita : « Nous allons mettre en œuvre des recommandations des assises sur le coton »

Accompagné d’une forte délégation dans la nouvelle capitale de l’or blanc en tout cas pour cette année, le ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche, Mahmoud Ould Mohamed et le Président Directeur Général de la CMDT,Nango Dembélé ont effectué une visite d’échange avec les producteurs de coton de Kita ce mercredi, 03 mars 2021.

L’objectif de la visite était de présenter le nouveau PDG de la CMDT aux conton-culteurs; visiter l’usine et des magasins intrants agricoles et enfin rencontrer les services techniques et les responsables des producteurs.

Lors de la séance de rencontre avec les services techniques et les responsables des producteurs de Kita, l’Administrateur général de la CMDT de Kita, Adama Tangara a fait savoir qu’auparavant quand tu venais à Kita on te disait, bienvenue dans la cite de l’arachide, mais aujourd’hui on peut dire bienvenue dans la cite de l’or blanc, se réjouit  M. Keita.

On avait une prévision de cultiver plus de  80 000ha, Dieu merci on a pu réaliser plus 70 000 hectares, malgré la crise. Contrairement à ce que disent les responsable de certaines coopératives, l’administrateur général à fait savoir qu’ils n’ont pas un problème de payement des dettes.

En plus de cela, il a ajouté que la filiale ouest a fait une production céréalière de plus de 190 000 tonnes dont 50 000 tonnes de surplus de céréales qui sera destinée à  la vente.

Il arrive parfois ajoute t-il, que les paysans eux même viennent prendre leurs engrais au niveau de l’usine à cause du retard dû à l’état de nos routes.

Dans ses explications, il a évoqué l’aperçu global sur les activités industrielles.A ses dires la campagne de commercialisation a débuté le 25 Novembre 2020 et se déroule dans de bonnes conditions. L’usine a égrené 38 601 tonnes avec une cadence de 406 tonnes/Jour contre 380 tonnes/jour prévues. Elle a produit 15 701 tonnes de fibre avec 92,05 % de grade de tête et 20 846 tonnes de graine. Les rendements fibre et graine sont respectivement 40,68 % contre 41,50 % prévus et 54,00 % contre 53,00 % prévus. Le pic de la production a été atteint le 14 Février 2021 avec 510 tonnes de coton graine égrenées. L’évacuation de la fibre se fait timidement tandis que celle de la graine se déroule normalement.

Par ailleurs, il déplore  quelques difficultés de la filiale qui sont, entre autres : la dégradation des pistes rurales ; le dépassement de la capacité d’égrenage de l’usine ; la vétusté du parc transport coton graine et des engins génie civil ; l’ampleur que prendra la mise en place spéciale des intrants et par ricochet, une augmentation des coûts de transport pour la Filiale ; la mise en place groupée qui sera inévitable cette année et pourrait engendrer des coûts au niveau des producteurs ; le plan de campagne officiel inférieur aux intentions des producteurs.

Pour Chaka Cissé de l’Union de la coopérative des cotonculteurs, ”Si le gouvernement à un problème, c’est nous qui devons l’aider, nous avons promis de cultiver le coton et Dieu merci nous sommes premier aujourd’hui (la filiale de Kita). Après la vente, on a de la peine à avoir les sous. On ne peut pas travailler dur et ne pas avoir l’argent de cet effort”, regrette M. Cissé.

Dans  son allocution, le ministre de l’Agriculture a été on peu plus clair, ”on ne peut pas régler tous les problèmes, mais nous allons faire notre mieux. Nous ne sommes pas là pour faire la politique, mais sommes là pour unir les producteurs, afin de produire massivement le coton”. De mon retour, indique-t-il, ‘’nous allons nous employer à mettre en œuvre les recommandations des assises sur le coton’’.

Pour lui, ces problèmes sont leurs préoccupations, un chronogramme sera mis en place afin de régler les problèmes dans un bref délai.

Après les séances de rencontres avec les acteurs du coton de la filiale de Kita et la présentation du nouveau PDG de la CMDT, la délégation a effectué une visite à l’usine d’égrenage ainsi qu’à la Jatropha Mali initiative (JMI), une nouvelle usine de production d’alimentation bétail.

A la sortie de ces usine, le ministre a affirmé son soutien indéfectible aux dites usine. D’abord, le ministre a félicité l’administrateur général de la région de Kita pour l’obtention de ces résultats en termes de production cotonnière de la campagne précédente. A ses dires, les semences produites par l’usine pourront servir, en plus de la région de Kita, d’autres régions du pays et ça, c’est déjà un résultat positif malgré les difficultés. ‘’Aujourd’hui, ils ont à peu près à 80 000 tonnes de production et l’usine ne produit que 400 tonnes par jour donc il faut beaucoup de temps pour traiter toute la production, si la production doit augmenter, il va falloir très rapidement  et de façon très urgent qu’on mette en place une deuxième usine à Kita et on le fera. D’ici la fin de cette année, nous allons essayer de mettre en place une dizaine d’usines, afin de soulager les producteurs’’, indique le ministre.

En plus de l’arachide, Kita est aujourd’hui la capitale de toutes les productions cotonnières et vivrière, ajoute-t-il. Quant à la campagne prochaine, des dispositions serons prise, afin d’éviter les problèmes de la campagne précédente, rassure le ministre.

Bréhima DIALLO

 Envoyé spécial LE 22 SEPTEMBRE 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur