Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Le gouvernorat de Ségou désert ! – MALI CANAL
Société

Le gouvernorat de Ségou désert !

Si vous avez un rendez-vous au Gouvernorat de Ségou aujourd’hui ou une affaire en instance, priere prendre votre mal en patience et priez pour que la grève illimitée des administrateurs civils, démarrée ce lundi 9 Novembre, s’estompe.

Les locaux de l’Exécutif Régional de Segou sont déserts. Ni même le Directeur de Cabinet, cheville ouvrière d’un Gouvernorat, encore moins les Conseillers et autres agents administratifs ne sont présents.

Seul un quinté, pas trop significatif pour les usagers, tourne les pouces en ce moment dans ce local : le Gouverneur, sa Secrétaire Particulière, son Aide de camp, son chauffeur et son Chef Protocole.

Les administrateurs civils exigent la libération de Ali Cissé et Drissa Sanogo, respectivement Sous-Préfet de l’Arrondissement de Farako dans le Cercle de Ségou et Préfet de Gourma Rharous dans la Région de Tombouctou, enlevés par des terroristes plus onze autres points de doléances dont l’octroi d’une sujétion pour risque de 400 000 francs CFA aux administrateurs civils et aux membres du corps préfectoral, la fixation du nombre d’agents de sécurité affectés aux représentants de l’Etat et leur mise à disposition effective, au plus tard le 30 octobre, la prise en charge effective des salaires et accessoires des fonctionnaires des collectivités territoriales relevant du cadre de l’administration générale pour le budget d’Etat.

Sur les points de revendication, aucun n’a fait l’objet de satisfaction, lors des discussions avec le gouvernement.

« C’est ce qui confirme le mépris et le dédain que le gouvernement nous réserve toujours », a regretté Ousmane Christian Diarra, Secrétaire Général d’un des syndicats.

Ce débrayage des administrateurs civils et des agents des collectivités territoriales coïncide avec le processus de la révision de la liste de liste électorale lancé le 1er octobre dernier.

C’est donc l’arrêt total à ce niveau.

Source : Le Ségovien

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur