Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Le conflit entre peuls et dogons au Centre du Mali: quels sont les raisons profondes ? Mon analyse – MALI CANAL
Actualité Editos / Contributions

Le conflit entre peuls et dogons au Centre du Mali: quels sont les raisons profondes ? Mon analyse

Nous assistons à une recrudescence des massacres entre peuls et dogons dans.le centre du Mali et beaucoup sont surpris de voir que des voisins et des parents d’hier s’entre-tuent aujourd’hui ? Certains vont même jusqu’à dire qu’il n’y’a pas de conflit interethnique entre peuls et dogons, que c’est simplement le djihadisme classique.

Il ya une grande confusion dans la tête des Maliens. Mais de l’éclatement du conflit à nos jours, il n’y a que seulement les dogons et les peuls qui meurent alors que la région de Mopti regorgent d’une multitude d’ethnies. Cela est un indice précieux.

C’est quoi ce conflit entraînant tant de morts uniquement dans les camps dogons et peuls ?

Le fond du conflit au Centre est territorial. Apres la volonté des touaregs de créer la République de l’Azawad, c’est au tour ce certains leaders peuls de penser à la création d’un État peul qui partirait du Macina dans la région de Ségou, au Burkina Faso passant par Badiangara. En sommes le projet d’État peul englobe une bonne partie de la région de Segou, l’ensemble de la région de Mopti et le côté frontalier du Burkina Faso.
Ce qui explique les attaques, à Nampala, Macina, Diabaly, Tenenkoun, Badiangara et au Burkina Faso.

Le premier porteur du projet d’État peul est Amadou Kouffa qui a déjà annoncé sa volonté de faire revenir le Rayaume islamique peuls du Macina de Cheick Amadou Tall. C’est le départ et cette idée qui a aujourd’hui obtenu l’adhésion d’une frange importante chez les peuls qui souhaitent enfin étendre leur domination sur les habitants des localités ciblées.

Aujourd’hui au pays Dogon, les milices peuls souhaitent que les dogons quittent la plaine pour remonter sur la falaise. Ainsi, ils seront réduis soit en esclave ou contraint à quitter la localité au profit des nouveaux arrivants.

C’est donc pour faire face à cette menace que les Dogons qui restent attachés à leur terroir se sont organisés pour créer des milices d’autodéfense.

Les peuls aussi ont le soutien de leurs proches et parents dans la création et le financement des milices. Les parents et soutiens contribuent donc à financer les milices de chaque camp.

Maintenant, chaque camp cherche à s’imposer. Cependant du fait du conflit, les paysans dogons entament le 3ème hivernage sans récolte et des villages entiers commencent à se déplacer dans d’autres localités du Sud. La guerre entre ces ethnies n’est que territoriale et identitaire.

Alors si nous le savons, apportons les réponses justes.

J’ai signé.

Seydou Oumar Traoré

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur