Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Le cas Clément Dembélé: à quand la réaction des leaders du M5-RFP par rapport à Clément Dembélé et son ambition de Premier ministre plein pouvoir ?

Depuis l’interception de la conversation téléphonique contreversée entre le leader de la plateforme de lutte contre la corruption au Mali, Pr Clément Dembélé et son parrain, le patron des patrons Mamadou Sinsi Coulibaly les commentaries vont bon train. Tantôt certains pensent que Clément est un infiltré des services de renseignents et d’autres le traite d’opportuniste ou un homme qui a une ambition programmée. Toute chose qui ramène le combat de M5 en une recherche d’intérêt personnel. A quand la réaction officielle des leaders du mouvement du 5 juin pour recadrer ces propos qui ont tendance à dénaturer le combat patriotique du peuple malien.

Qui a piégé Clément, ou qui l’a mis sur écoute et pourquoi? Ces questions méritent d’être posées vu le tournant que le M5-RFP a pris pour faire partir IBK. A qui profite le crime? En tout cas, au quartier général de la CMAS sis à Magnambougou Faso Kanu, l’heure est la méfiance depuis la diffusion sur les réseaux sociaux d’une supposée conversation téléphonique entre le jeune Clément Dembélé et son mentor Mamadou Sinsi Coulibaly. Dans cet audio de 5 minutes environs, Pr Clément Dembélé dit ceci:
«Je n’ai pas voulu donner ma position. Je me suis seulement opposé à l’idée de certains radicaux parmi nous, qui disaient qu’on doit quitter le M5-RFP, pour continuer avec notre propre mouvement. Ils disent que les Maliens vont nous suivre. Je pense que si on continue seul, la foule ne va pas nous suivre. A un moment donné, on va se retrouver à 100, 150 personnes. Ils vont nous prendre et nous emprisonne. Il y aura des interventions. Ils vont nous libére. Ça sera tout et on n’aura plus rien. » C’était au téléphone avec son mentor Mamadou Sinsi Coulibaly, après la réunion restreinte entre les membres du M5RFP.
Après avoir écouter cette conversation téléphonique ternissant l’image de tout un mouvement qui mène depuis un certain temps une lutte acharnée contre le pouvoir en place pour corruption et mauvaise gouvernance, les membres du M5 se doivent de nettoyer à l’intérieur pour ne pas donner l’impression que ledit mouvement serait à l’image de ces faux prophètes comme Clément Dembélé et autres qui l’ont uniquement rejoint pour des interêts personnels. Une enième fois que l’homme se fait rattraper par ses propos qui mettent en mal la demarche du mouvement de 5 juin consideré comme le dernier espoir d’une majorité des populations maliennes.
Cet homme va ternir l’image de ce noble combat. Vous verrez que quand les frontières seront ouvertes, il ira faire un tour avec nos maigres ressources. Comment un populiste, un chercheur de poste pourrait nous gouverner ? Quelqu’un qui ne peut même pas se contrôler à plus forte raison diriger tout un Etat. La manière dont il a répondu à Kaou Djim sur les réseaux sociaux n’est pas responsable. Ce mouvement doit dépasser les clivages et la recherche effrénée de postes ministériels. Clément devrait attrendre que IBK accepte de laisser le M5, former le futur gouvernement d’union nationale pour prétendre le diriger. Le fait que lui-même s’autodésigne met en doute sa crédibilité. Il apparaît clairement que c’est un assoiffé de pouvoir, nous confie un membre proche du M5-RFP.
Ben Chérif

Source : l’enquêteur

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *