Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
L’ancien député RPM, Bafotigui Diallo, écrit à IBK : “monsieur le président, vous avez échoué sur toute la ligne” – MALI CANAL
Actualité Politique

L’ancien député RPM, Bafotigui Diallo, écrit à IBK : “monsieur le président, vous avez échoué sur toute la ligne”

L’ancien député, Bafotigui Diallo, avait écrit cette lettre ouverte au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, le 21 avril 2019, mais il a fini par l’actualiser hier jeudi 25 juin 2020 puisque le contexte reste le même, c’est-à-dire les mêmes maux qu’il dénonçait ce jour, sont les mêmes repris par le Mouvement du 5 juin 2020. C’est ce que l’homme nous a expliqué au téléphone ce vendredi matin. Nous vous proposons la lettre actualisée….

LETTRE OUVERTE A SON EXCELLENCE IBRAHIM B. KEITA PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU MALI
Monsieur le Président, Vous avez échoué sur toute la ligne.
Monsieur le Président, vous dites : « Je sais que depuis des semaines, la nation attend ma parole qu’elle a jugé rare, en raison des péripéties que nous vivons »
Vous avez parlé sans évoquer l’essentiel.
Monsieur le Président, la faiblesse de notre constitution ne vous permet pas de révoquer un Premier Ministre.
La révocation du Premier Ministre est faite sur la base d’une négociation entre le Président et son Premier Ministre ou sur une motion de censure de l’Assemblée Nationale.
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que votre majorité, votre Ensemble Pour le Mali (EPM) n’a pas pu échanger avec le Premier Ministre pour la décrispation de la crise sociale.
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous n’avez même pas pu entretenir une entente entre vous, votre Premier Ministre et votre majorité.
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que votre majorité passe par une négociation même à Koulouba juste pour une motion de censure qui doit être signée par une simple dixième des députés.
Pourquoi une motion de censure unifiée ? Ce jeu profite à qui ou y a t- il une main cachée ?
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous avez laissé l’institution de contrôle de l’action gouvernementale faire ce qu’elle veut.
J’ai chanté partout de la médiocrité de cette institution qui est le mal de la nation depuis 2014. Elle devrait être une référence pour basculer la peur du côté du gouvernement.
J’ai dénoncé le comportement de l’ordonnateur du budget de l’Assemblée Nationale (Président) et celui du responsable technique des finances de l’Assemblée (DAF).
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous ne pouvez pas nous garantir une vraie sécurité.
Monsieur le Président si vous n’avez pas échoué sur le plan de la sécurité, dites-moi combien de conseils de défense vous avez présidé depuis le début de cette crise sécuritaire sachant bien que vous avez déclaré que le pays est en guerre.
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous avez pensé que tendre la main est un mot.
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous avez reconnu dans votre discours que vous aviez oublié l’essentiel au profit des voyages comme le Président de l’Assemblée nationale.
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous avez divisé toutes les couches sociales pour vous faire réélire en 2018.
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que toutes les couches sociales ont été en grève pendant votre premier mandat (même les préfets et sous-préfets) et toutes ces crises ont été déplacées au lieu de chercher une solution.
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous n’avez jamais échangé avec ceux qui vivent le quotidien scolaire, sanitaire, et autre sur le terrain.
Monsieur le Président, vous avez échoué parce que vous avez proposé l’organisation d’une concertation nationale sur la révision constitutionnelle à la place d’une concertation nationale sur la sécurité, l’école, la santé et autre.
Monsieur le Président, la solution à la crise au Mali ne réside pas dans cette révision constitutionnelle.
Monsieur le Président vous allez encore échouer en voulant aider la jeunesse. Je vous conseille d’aller au-delà du CNJ qui est financé par l’Etat, mais représentatif de 02% de la jeunesse malienne. Cette structure est plus forte qu’un département ministériel.
Monsieur le Président,  vous allez encore échouer parce que ceux qui vont se réclamer de la paternité de cette Motion de Censure unifiée pour le vendredi 19 Avril 2019 contre le Premier Ministre, Soumeilou Boubèye, tenteront de vous imposer un nouveau Premier Ministre qui sera le plus contesté de tous les temps.
Monsieur le Président, après avoir énumérer vos échecs, je vous propose de négocier une relecture de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.
Je comprends votre impatience quant à la révision constitutionnelle, car le Titre II et le Chapitre 3 de l’Accord en son article 6 dit :
“Les parties de mettre en place une architecture institutionnelle permettant aux populations du nord dans un esprit de pleine citoyenneté participative de gérer leurs propres affaires, sur la base du principe de libre administration et assurant une plus grande représentation de ces populations au sein des institutions nationales”.
Dans le même article : “Réactiver et diligenter le processus de mise en place de la deuxième chambre du parlement sous la dénomination de Sénat, de conseil de la nation ou de toute autre appellation valorisante de sa nature et de son rôle et en faire une institution dont les missions et la composition favorisent la promotion du présent accord.”
Monsieur le Président, vous allez encore échouer si vous ne prenez pas le courage de convoquer toutes les parties prenantes de cet Accord sur la même table pour un amendement ou même une relecture.
Monsieur le Président, Bafotigui Diallo a été sans tambour le premier Député démissionnaire de l’ADEMA/PASJ le 04 Avril 2001 pour votre cause (voir archive) et ce même Bafotigui a été le premier Député démissionnaire du RPM parce qu’il a été déçu.

Bamako le lundi 21 avril 2019

BAFOTIGUI DIALLO
Ancien Député élu à Sikasso 1997-2002
Député élu en Commune VI du District de Bamako 2014-2020
Député non inscrit et libre de ses idées
Aujourd’hui membre de la cellule communale Yèlèma “le changement” CVI

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur