Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
L’Adéma et les présidentielles de 2022 : Tiémoko Sangaré face à la nébuleuse candidature de jeunes – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Editos / Contributions

L’Adéma et les présidentielles de 2022 : Tiémoko Sangaré face à la nébuleuse candidature de jeunes

Depuis la fixation de la date du 6è congrès de l’Adéma, les Etats-majors des candidats fourbissent les armes pour porter leurs porte-étendards au perchoir de Bamako- Coura. L’Adéma depuis un bon bout de temps n’est plus une famille qui peut porter son enfant à Koulouba, mais elle peut braver les embûches pour y porter quelqu’un d’autre. Le Comité exécutif que dirige Tiémoko Sangaré de Bougouni qui a d’ailleurs expiré son mandat se voit obliger de convoquer le congrès. Le constat est clair, ce qui se croit les pères fondateurs de l’Adéma indéboulonnables risqueront de se voir coiffer au poteau face aux épreuves. Les registres de militants de l’Adéma sont bien garnis car, receva déjà beaucoup de grosses pointures. Les cas les plus frappants sont ceux de la Commune I, Commune IV, Commune VI et même l’intérieur (Sikasso de Kalifa Sanogo et à Ségou où milite le tout puissant Dramane Dembélé qui a coupé le sommeil en 2013 à la haute hiérarchie de l’Adéma dont son camarade de combat Iba N’Diaye tenait le gouvernail).
L’Histoire va-t-elle être une répétition, je ne saurai le dire. Rappelons que Dramane Dembélé qui a fait briller l’or du Mali en ouvrant près d’une dizaine de mines lors de son passage à la DNGM avait porté haut les ambitions de la jeunesse dans le firmament de la ruche. Aujourd’hui, outre Dra, d’autres jeunes seraient en passe d’être les éclaireurs de l’Adéma pour les échéances de 2022. Les pères fondateurs de l’Adéma qui ont été membres des 1er CE depuis sous Alpha vont-ils accepter de céder la place aux jeunes fondateurs de l’Adéma qui sont capables de bien briguer la magistrature suprême du Mali pour le bien-être des Maliens ? Car, on le dit souvent, quand l’Adéma va bien, le Mali va bien. Le combat sera rude et sans état d’âme. Wa salam!!
Fabou Diarra
Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *