Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
La réconciliation en marche dans le cercle de Niono : Plus de 600 donsos et peulhs s’engagent à déposer les armes – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

La réconciliation en marche dans le cercle de Niono : Plus de 600 donsos et peulhs s’engagent à déposer les armes

Le cercle de Niono est en passe de retrouver la sérénité après une période marquée par une situation de conflits sans précédent entre les communautés, laquelle situation qui compromet la production économique. Ce dimanche 21 février 2021, des retrouvailles à Niono entre donsos et peulhs annoncent une dynamique de paix et de réconciliation nationale. C’était à la faveur d’une visite de deux jours, dans la ville de Ségou et à Niono, d’une forte délégation du ministère de la Réconciliation nationale, conduite par le ministre Colonel Major Ismaël WAGUÉ.

Ainsi, le dimanche 21 février 2021, le cercle de Niono était la deuxième étape d’une visite du Ministre de la réconciliation nationale dans la région de Ségou. Elle a permis aux populations de Niono d’entrer dans une dynamique de paix, d’exprimer le pardon et de faire un pas vers la réconciliation. En présence de la délégation conduite par le ministre, plus de 600 chasseurs et la communauté peulh qui ont vécu récemment dans l’adversité se sont engagés à « déposer définitivement les armes. » Ils l’ont dit de vive voix par leur porte-parole respectif, devant un public nombreux. .

A cette occasion, le chef du département de la Réconciliation Nationale, Colonel Major Ismaël Wagué, a salué les populations de Niono, et particulièrement, un marabout influent de la localité, Komane Tanapo, qui est cité à la base de cette réconciliation entre peulhs et donsos dans le cercle de Niono. « Sans lui, cette rencontre de rapprochement entre ces deux communautés n’aurait pas eu lieu maintenant », disent certains participants. Le Ministre Wagué a exhorté les Donsos et les peulhs à taire la voix des armes pour prôner celle du dialogue afin de traduire dans la réalité, la réconciliation tant prônée par les Maliens.

Cette rencontre de Niono s’est déroulée en présence du Gouverneur de la région de Ségou, du maire de Niono, du Commandant de zone, du légionnaire de la gendarmerie, du Directeur régional de la Police, des cadres du ministère de la réconciliation nationale (MRN), des représentants des Équipes Régionales d’Appui à la Réconciliation et des notabilités du cercle de Niono.

La veille, le samedi 20 février, à l’hôtel Indépendance de Ségou, le Ministre de la Réconciliation Nationale, Colonel Major Ismaël Wagué, accompagné des cadres de son cabinet, a présidé la cérémonie de clôture de l’Atelier de Renforcement des Capacités sur la Mise en œuvre du processus de démobilisation, désarmement et réinsertion (DDR). Au cours de cette rencontre, le Ministre Wagué a félicité les participants pour le travail abattu pendant ces quatre jours, dans le cadre de Démobilisation, Désarmement et Réinsertion. « Cet atelier a servi de cadre pour exprimer le besoin de sortir le Mali de l’impasse et de combattre les démons qui nous éloignent de l’essentiel », a déclaré à cette occasion, le Colonel major Wagué.

Cet atelier, qui s’inscrit dans le cadre des renforcements des Capacités, a enregistré la présence du gouverneur de la région de Ségou, du maire, du président de la Commission nationale de DDR (CN-DDR), des Mouvements signataires et des cadres du Ministère de la Réconciliation Nationale. En marge de la cérémonie de clôture, le Chef du département de la Réconciliation Nationale a effectué une visite de courtoisie aux Équipes Régionales d’Appui à la Réconciliation. Ce fut l’occasion pour le Ministre de s’enquérir des conditions des Equipes Régionales d’Appui à la Réconciliation (ERAR), tout en les exhortant à fournir plus d’efforts pour le retour de la paix dans la région de Ségou.

B. Daou

 le temoin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *