Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
La raison de mon état; ma bêtise (11) – MALI CANAL
Editos / Contributions

La raison de mon état; ma bêtise (11)

Quand on parle de révolution des consciences beaucoup soulignent des narratifs restreints. La conscience émane d’une valeur culturelle; avec comme base les langues maternelles. La compétence linguistique en langue maternelle reflète une composante importante de l’intelligence d’un individu, de son niveau de conscience cultuelle.

La langue est un outil de réflexion qui, si bien articulée, définit les lignes de pensée (philosophique et sociologique) et la logique dans une culture. C’est est un vecteur concret de civilisation, un moyen de son expansion à des dimensions étendues. Elle est un moyen de communication politique, économique et sociale; et à ce titre, elle pourrait être un moyen de cohésion, d’unité nationale, d’oppression ou de conflits.

Cette forme de conscience (liée à la maîtrise linguistique) n’est point articulée dans les discours quotidiens dans ma société. Mon milieu, la jeunesse, les acteurs politiques tous s’inspirent, réfléchissent et s’articulent avec d’autres vers avec éloquence sémantique et structurelle inouïe.

La raison de mon état; ma bêtise […] – aussi liée à un déni de soi-même – est historique. Je me définis à travers d’autres cultures avec d’autres langues. Je ne sais ni lire ou écrire ma propre langue. Je suis abêti par assimilation. […]. Je défends d’autres langues, les politiques d’autres horizons de loin ou de près. Je suis pauvre et je ne m’en rends pas compte car, cette révolution linguistique est endormie depuis l’occupation à nos jours.

(Extrait de journal de voyage: La raison de mon état; ma bêtise, 2017)

Tâchons d’y penser !

MBK

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur