Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

La pénurie de gaz à Bamako : de quoi regretter le départ de «Empé»

La pénurie de gaz à Bamako provoque une hausse des prix du charbon et du bois de chauffe sur le marché.
«Le gaz butane joue la star. Il faut débourser le double, voire le triple du prix subventionné (3.500 F Cfa) pour s’offrir la bouteille de 6 kg. Les usagers se tournent vers le charbon de bois, dont les prix prennent aussi l’ascenseur…», écrit en effet un confrère sur Malijet.
Cette pénurie qui dure depuis au moins deux mois, nous fait regretter «Empé» qui, Ministre de l’Economie et des Finances ou Ministre du Commerce, se débattait toujours comme un beau diable pour non seulement éviter la pénurie, mais aussi la hausse du prix.
Il parvenait toujours à convaincre ses interlocuteurs à accepter le sacrifice d’aller dans le sens de l’intérêt général parce que ceux-ci avaient confiance en lui ! Il était un interlocuteur crédible pour ses partenaires !
Et il en était de même pour les prix des denrées de première nécessité, surtout à l’approche des périodes de grande consommation comme le Ramanda !
Nous n’avons pas l’habitude de jeter des fleurs aux «Chefs» pour entrer dans leur «Grâce» ! Mais, pensons sincèrement que nous devons au moins lui reconnaître cela !

Moussa Bolly

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *