Vous devez respecter le droit d'auteur
Editos / Contributions

“la France parle au nom du monde au Mali, et parle au monde au nom du Mali”

D’emblée il faut savoir que la situation sociopolitique et sécuritaire du pays qui sera au coeur des débats à PAU sera bel et bien celle du Mali. En effet , notre pays est considéré comme le ventre moux de la lutte contre les mouvements d’extrême violence et des trafics de tout genre. Rappelons de passage que depuis décembre 2009 , l’Agence de notation FICH a arrêté de noter l’économie malienne à cause de son caractère criminel…Il faut ajouter à cela, l’enjeu géostratégique que représente notre pays du fait de sa situation géographique dont nous ne sommes point responsables.
La France s’est imposée , non seulement au coeur de la stratégie internationale d’exploitation des ressources au Sahel mais aussi et surtout de toute la géopolitique dans la bande sahelo-saharienne. Elle parle au nom du monde au Mali et parle au monde au nom du Mali. Cette situation fait de notre État une simple institution intermédiaire qui n’a que pour rôle de diffuser et d’imposer aux populations que nous sommes les programmes conçus et financés ailleurs. Les 440 milliards mobilisés par la Minusma pour le DDR ( un autre grand machin) et d’autres projets de “stabilisation ” sont gérés en toute autonomie et indépendance par elle-même, sans aucune intervention du gouvernement Malien qui est qualifié d’appareil corrompu jusqu’à la moelle des os par l’ensemble des partenaires qui interviennent dans la résolution de la crise multiforme et multidimensionnelle que connaît notre pays depuis une trentaine d’années et qui a atteint son paroxysme en 2012.
Quand Barkhane et la Minusma se rendent compte, avec des preuves irréfutables, des complicités nourries et entretenues entre les groupes d’extrême violence, les trafiquants de drogues et d’armes et les sommets de notre État , de notre armée et de certains élus de la nation pour uniquement la préservation d’intérêts individuels, familiaux , partisans et claniques au détriment de toutes les institutions de notre pays y compris celle la plus importante en cette période, qu’est l’armée, comment voudriez vous que ces étrangers aient le minimum de respect pour nous?
Pendant que l’Union européenne suspend ses financements à l’endroit de notre armée , à cause de la corruption et des détournements savemment orchestré par certains militaires et personnel civil, nos vaillants soldats manquent souvent de prise en charge alimentaire, toute chose qui risquent d’avoir des répercussions sur leur efficacité sur le théâtre des opérations.
L’opinion nationale, confuse, traumatisée n’appréciant dans bien de cas que la partie émergée de l’iceberg s’en prend à la France auprès de laquelle nos dirigeants ont perdu tout credit et qui exige désormais que nos gouvernants nous disent la vérité au lieu de faire d’elle le bouc émissaire.
Voici ce que nos chefs d’États vont clarifié , à PAU et recevront des instructions fermes de métropole pour l’amélioration de notre gouvernance.
Les questions que je me pose à ce niveau sont :
1 Est ce à la France de mettre pression sur nos dirigeants afin que notre gouvernance soit plus crédible où c’est plutôt à nous même de faire ce combat ?
2- Quelle est réellement la catégorie de maliens dont dispose le pays qui inscrit son combat dans une logique d’engagement patriotique sincère ?
3-Quelle est le leadership local sensé mener à bien cette lutte pour plus de justice sociale et surtout pour nous permettre d’amorcer un nouveau virage géostratégique pour notre pays?
Réfléchissons à apporter des réponses à ses quelques questions et on aura orienter nos énergies vers les vrais combats.
Bonne semaine de travail.
Fabou KANTÉ
Président du Mouvement Tabalé

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *