Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Editos / Contributions Politique

La colère monte au Mali

Après Kayes et Kati, manifestation contre le mauvais état des routes à Gao et Tombouctou, colère à Badiangara après le bombardement de la base militaire de Dan Na Ambassagou, mobilisation contre l’insécurité à Ménaka, meeting à Bamako contre la corruption….Les mouvements de contestation se multiplient à travers le pays. Faut-il craindre le pire ? Ces poches de protestations sociales renseignent sur la colère latente de la société qui subit depuis plusieurs années les contrecoups de la crise multidimensionnelle secouant le pays. Ce bouillonnement de la société, qui manque de mille et une choses dans un pays en proie à une insécurité chronique et la réaction empreinte d’impuissance du gouvernement, fait aujourd’hui peur. En tentant de délégitimer les revendications des populations, les autorités maliennes cachent mal leur incapacité à répondre favorablement aux problèmes multiples générés par la mauvaise gouvernance, la corruption….depuis plusieurs années. Cette impuissance face aux soulèvements des populations, n’augure rien de bon pour l’avenir du pays. Le risque d’une grave explosion sociale n’est pas à écarter.

MKD

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *