Vous devez respecter le droit d'auteur
Sécurité

la chasse aux informateurs des jihadistes

Le mardi 19 novembre, lors d’une offensive dans la localité Manankoro (Ségou), l’armée malienne a tué l’un des informateurs numéro 1 des djihadistes qui était connu des populations comme étant l’ancien chauffeur d’un haut cadre malien. L’annonce de la neutralisation de cet ennemi de la paix a été largement commentée par les internautes.
Votre Faceboukan du jour !

Amadou Arby Maiga : Merci pour sa gueule. Le gain facile et partisan du moindre effort conduisent des chefs de famille à trahir leur nation. Honte à eux et leurs employeurs.

Moussa Fofana : Manankoro fait partie de Bougouni. C’est la sous-préfecture de Tiemoko Sangaré et de Nahawa Doumbia.

Fatou Togo : Une très bonne nouvelle, nous remercions et encourageons nos Famas pour ce bon boulot et nous leur demandons de rester sur cette lancée pour mettre hors d’état de nuire tous les ennemis de la paix de notre pays pour le retour de la paix et de la sécurité au Mali.

Fantichka Sow : vaillante armée, nous sommes de cœur avec vous, que Dieu vous protège et vous donne la force nécessaire pour faire face à vos ennemies.

Ismael Diombelé : La lutte contre le terrorisme est une lutte qui demande de l’énergie de la patience, car ces hommes jouent avec les sentiments des pauvres citoyens. Leur seul objectif est de révolter la population contre le régime en place pour cela, ils massacrent pour choquer le peuple pour amener de la division au sein de la population, mais le Mali reste debout comme jamais uni.

Aicha Walette : C’est une bonne nouvelle d’avoir éliminé un chef rebelle qui causait plus de dégât aux côtés FAMas. Nous demandons à la hiérarchie militaire de prendre les choses en main afin de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens dans ces zones, car le monde nous regarde en cette période de guerre.

Alpha Sow : La terre malienne n’est pas un nid de terroristes, qu’ils comprennent que c’est le début de la descente aux enfers. Tous les terroristes qui sont sur nos terres périront bientôt. Fiers de nos FAMA, nos héros du quotidien d’avoir porté un coup dur à cette bande de racailles. Vive le Mali.

LYnx LYnx : Nos forces de l’ordre sont à féliciter, car aujourd’hui, nous pouvons dire que le Mali est l’un des pays, dont ses forces de l’ordre sont plus exposées compte tenu du climat de terroriste et de djihadiste qu’on traverse. C’est pourquoi nous sommes très fiers de nos FAMA pour leur prouesse et leur sens élevé de la défense de la mère patrie. Vive les FAMA pour que vive le Mali.

Lassine Dembele : un grand merci à nos soldats. Manankoro, la porte d’entrée, ce n’est pas la première fois. Courage à notre armée doublez la vigilance encore.

Moussa Bagayoko : il s’agit plutôt de Mananko vers Konna que Manankoro de Tiemoko Sangaré de Bougouni.

Dogon64 : Moi, je ne connais que le Manankoro au sud de Bougouni sur la 9 en allant vers la Côte d’Ivoire, mais je ne sais pas s’il y en a d’autres au nord… ??
BIBI : Nous sommes vraiment fiers de nos Famas et nous sommes derrière eux pour la réussite de leur mission pour la paix et la sécurité dans notre pays. Notre pays a trop longtemps souffert. Mais dans peu de temps, ça ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Soyons tous engagés derrière nos forces de sécurité.

FATOU TOGO : Une très bonne nouvelle, nous remercions et encourageons nos Famas pour ce bon boulot et nous leur demandons de rester sur cette lancée pour mettre hors d’état de nuire tous les ennemis de la paix de notre pays pour le retour de la paix et de la sécurité au Mali.

GAFOU : Tout ce que nous devons faire, c’est accompagner et soutenir les FAMAS dans cette lutte contre le terrorisme pour la paix et la sécurité dans notre pays, car ils ne ménagent aucun effort pour assurer la protection de la population malienne.

BINTOU : Malgré la situation du pays, les Famas restent engagés et déterminés pour la défense de la patrie au détriment de leur vie, car ils se souviennent de leur serment qui est de protéger et défendre la patrie même au prix de leur vie s’il le faut. Vraiment nous sommes fiers de tous ces braves hommes et il faut le dire tout le monde ne peut pas être soldat. Chapeau à vous.

Ismaël : La lutte contre le terrorisme est une lutte qui demande de l’énergie de la patience, car ces hommes joue avec les sentiments des pauvres citoyens leur seul objectif est de révolter la population contre le régime en place pour cela il massacre pour choqué le peuple pour amener de la division au sein de la population, mais le mali reste debout comme jamais unis.

Fasso Den : À la population, le président demande son soutien, mais aussi leur compréhension, car le mal face auquel nous faisons face est un mal qui ne touche pas seulement le Mali, mais le monde entier. Et ce mal est imprévisible. Il doit être combattu à la fois par les armes, mais aussi par les esprits, car ils veulent créer de la discorde entre nous aussi par des actions qui nous terrorisent.

Moussa Diarra : ces barbares, ces tueurs ou encore ces terroristes trouveront en travers de leur route, le peuple digne du Mali qui pleure aujourd’hui ces enfants. Mais qui se relèvera de tout ça comme il est de coutume dans ce pays. Et pour ça, on compte sur notre président qui, on le sait, arrivera à bout de ces hommes qui n’en sont pas réellement.

Pierre Diarra : Une très bonne nouvelle, si nos militaires pouvaient tuer tous les informateurs de ces Satan alors ils ne sauront plus quoi faire.

Adama Traoré : C’est bientôt la fin de cette crise, par la grâce de Dieu, le Mali retrouvera la paix tant souhaitée.

Fatou TOGO : Une très bonne nouvelle, nous remercions et encourageons nos Famas pour ce bon boulot et nous leur demandons de rester sur cette lancée pour mettre hors d’état de nuire tous les ennemis de la paix de notre pays pour le retour de la paix et de la sécurité au Mali.

Modibo Keita : Toute aide de bonne volonté est la bienvenue, nous sommes engagés au côté de nos forces armées dans cette bataille contre le terrorisme.

Filly : restez sur vos gardes, car l’ennemie, elle est multiforme, elle vit parmi nous donc, cette guerre nous concerne tous, pour préserver notre mode de vie notre liberté il va de soi qu’on agisse ensemble.

Sine CAMARA : Il est grand temps que les FAMas se donnent corps et âme pour combattre ses terroristes sur le front afin que la négligence et la peur ne courent pas dans leurs veines.

Fatoumata KEITA : Nous soutenons l’armée malienne qui se bat pour sauver le pays, que nos autorités compétentes doivent toutes faire pour donner des équipements nécessaires aux hommes afin de combattre le terrorisme au Mali.

Beibi : Vraiment, les FAMas ont été à la hauteur dans l’offensive pour traquer les bandits armés. Vive les Famas et bravos à la hiérarchie militaire afin de donner une bonne coordonnée aux Soldats.

Source infomatin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *