Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Journée du vendredi chômée et payée : la faute présidentielle – MALI CANAL
Actualité Politique

Journée du vendredi chômée et payée : la faute présidentielle

Le vendredi dernier était le 27 èm jour du Ramadan et la veille fût la nuit du destin, consacrée aux prières et bénédictions. La surprise a été grande pour les musulmans, surtout les fonctionnaires, quand ils ont appris que le vendredi 31 mai 2019 a été chômée et payée sur décision du Président de la République IBK. Des sources affirment que le premier ministre Boubou Cissé s’y était opposé, en bon économiste. Cette nouvelle de jour chômé a été très mal accueillie par des gens que nous avons approchés, car selon eux, le Mali est en crise économique et les fidèles musulmans étaient en quête des dépenses de la fête. Des fonctionnaires n’ont pas reçu leurs salaires avant la fête à cause de cette faute présidentielle.
Une décision politique et non religieuse: Toujours en quête de popularité, IBK pense servir les musulmans, alors que ça été le contraire. Quatre jours sans travail dans un pays en crise, c’est vraiment de l’amateurisme gouvernemental. Même ce mardi, beaucoup de services étatiques souffrent de grande absence, donc cinq jours, les mains croisées.
Servir l’Islam n’est pas un jeu de spectacle: Il n’ya rien de religieux derrière cette faute d’IBK, pour la simple raison que les musulmans pouvaient veiller et venir travailler le vendredi. Aimer l’ Islam ou l’aider, c’est lutter contre les injustices sociales. Le reste suivra. Le Malien moyen vit aujourd’hui dans un état en très mauvais état. Rien de décolle à l’école, la santé est malade, voire hospitalisée. L’insécurité se sécurise, se généralise dans le pays des généraux. La corruption a gagné sa médaille de Chevalier du désordre national, j’allais dire de l’ordre. Ceux qui parlent au nom des musulmans chez les autorités, ont d’autres soucis privés. Les pauvres demeurent dans leur pauvreté, mais le tam-tam médiatique a pris le dessus sur la réalité. Allah est sur les lèvres, mais pas dans les coeurs et il faut épouser le silence pour ne pas être toisé. Pauvre Malien, sèche des larmes. On t’a trahi partout. Chez des leaders, devenus dealers, chez des autorités en quête de leurs seuls intérêts. Allah veille sur toi.
Par le Chérif de Sirakoro Doufing

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur