Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Journée de salubrité à N’Tomikorobougou : Les gilets verts de la commune III déterminés à assainir leur environnement

Les gilets verts de la commune III du district de Bamako continuent d’assainir les 23 quartiers de la commune. Le samedi 7 septembre 2019, ils étaient nombreux dans le quartier de N’Tomikorobougou, lors de cette journée de salubrité, pour nettoyer et débrousser des herbes sur l’artère principale du quartier qui commence à partir du sens giratoire entre Darsalam et N’tomikorobougou et jusqu’au niveau du camp du groupement mobile de sécurité.

Les gilets verts de la communes III sont déterminés à prendre à bras le corps le problème d’assainissement de leur commune d’où l’organisation de cette journée. Au dire du Président de l’association des Jeunes pour le développement du quartier de N’Tomikorobougou non moins membres des gilets verts de la commune, l’initiative de cette journée par du fait qu’ils ont constaté que assainir le quartier est un devoir. « C’est notre devoir, on ne peut pas tout limiter à l’Etat. « Les citoyens doivent d’abord être les premiers acteurs de leur l’assainissement dans les différents quartiers », a-t-il précisé. Avant d’ajouter qu’ils comptent pérenniser ce mouvement en organisant chaque mois ou chaque semaine, si possible, des journées de salubrité dans différents quartiers de la commune. S’adressant à la jeunesse, il dira qu’ils sont les premiers acteurs de leur société et que la salubrité commence par la jeunesse. « Quand on dit jeune, on dit vivace, santé, donc pour maintenir cette santé, il faut que les jeunes s’impliquent davantage à tous les niveaux », a-t-il conclu.

Pour Mme Touré Mariam Bamba, la représentante des femmes des camps militaires au sein de la commission des gilets verts de la commune III, l’objectif de leur démarche concerne l’assainissement et le reboisement de la commune. Plus loin, elle dira que le quartier de N’Tomikorobougou n’est pas leur première étape qu’ils ont déjà organisé des journées de ce genre dans d’autres quartiers de la commune. Parlant de leur méthode de travail, elle dira que pour le moment, ce sont des travaux de nettoyage et de débroussage des herbes au niveau des grandes artères de la commune, ensuite viendra la cure des caniveaux, une fois que les matériaux seront disponibles.

« Mes impressions sont bonnes, c’est l’occasion pour dire à la jeunesse Bravo. Parce que au bon vieux temps nous ont faisaient ça tous les samedis avec le régime de Modibo Keita. On sortait massivement pour assainir le quartier. Mais maintenant les gens ont perdu ces bonnes habitudes. Si la jeunesse a eu conscience de revenir sur ces faits, c’est un plaisir pour moi. Je ne peux que les féliciter et les encourager de cette initiative heureuse », a déclaré le chef du quartier de N’Tomikrobougou.

Ousmane Baba Dramé

SourceLerepublicainmali

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *