Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Issa Guindo précise : “il n’y a jamais eu d’attribution clandestine des logements sociaux”

Confusion entre prétendue attribution et vente directe des 1200 logements sociaux, le président de la Commission d’attribution, Issa Guindo, apporte des précisions. Selon lui, il y a, certes, la vente en cours de certains logements pour garnir la caisse de l’OMH. Mais jamais une quelconque attribution clandestine.

« Je ne crois pas qu’il ait un réseau parallèle d’attribution des logements sociaux. Je ne suis ni au courant ni associé », précise le président de la commission d’attribution, Issa Guindo, en réaction à une information s’agissant d’une prétendue attribution.

A la suite d’un article publié dans notre précédente livraison relayant l’information, le président Guindo entouré de son 1er vice-président et de quelques membres de la commission nous ont reçu pour apporter des précisions sur cette prétendue attribution des logements sociaux.

A la tête de la commission, le président Issa Guindo rappelle que l’attribution des logements sociaux se fait après un sérieux travail avec les membres de la commission qui sont au nombre de 20 y compris lui, tous, issus des ministères.

« C’est la commission qui fait le travail d’attribution. Elle traite minutieusement les dossiers, après elle contrôle et moi, je signe pour remettre au ministre qui est habilité à publier », explique-t-il, puis, il ajoute. «  En dehors de la proclamation des bénéficiaires, aucune autre attribution n’est possible. Il n’y a jamais eu d’attribution depuis celle effectuée en mai 2019 ».

Suivant ses explications, la gestion poste attribution des logements sociaux relève de la direction de l’Office Malien de l’Habitat (OMH). Il lui revient le droit de la réattribution en cas de désistement d’un bénéficiaire ou en cas de mauvais payeurs.

Aussi, l’OMH a, en vue de faire face au problème de sa trésorerie, poursuit-il, mis en vente directe 1200 logements sociaux lesquels sont toujours en cours.   Donc, l’information selon laquelle des supposées attributions clandestines des logements seraient en cours est fausse, soutient Issa Guindo.

A ce niveau, il ajoute également que la vente de ces logements se fait uniquement entre l’OMH et le pôle bancaire. « La vente s’opère directement sans passer par la commission d’attribution. De même le paiement de montant recommandé ».

Ousmane Morba            

Source : L’Observatoire

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *