Actualité Politique

Interpellation de Nouhoum Sarr, président du parti FAD : ses camarades politiques disent ignorer les raisons ; le Cnas Faso Hèrè condamne

Le bureau politique national du parti FAD informe l’opinion nationale et internationale de l’interpellation de Monsieur Nouhoum SARR, Président du parti, par la Brigarde d’Investigation Judiciaire ce lundi 11 mai 2020 vers 8h 45 mn à son domicile.

Le FAD ignore à présent les raisons de cette interpellation et ose croire que le président Nouhoum SARR ne sera pas victime de ses opinions politiques et qu’il rentrera à la maison.

Bamako, le 11 mai 2020.

Secrétaire Administratif

Oumar Tientigui DEMBÉLÉ

 

Communiqué de presse de la CNAS Faso Hèrè condamnant l’interpellation du Président du FAD

 Le Bureau Politique National de la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (CNAS Faso Hèrè) a appris avec indignation, l’interpellation de Monsieur Nouhoum Sarr, Président du Front Africain pour le Développement(FAD), ce jour 11 Mai 2020, par les services de sécurité de la République du Mali.

 Le Bureau Politique National de la CNAS Faso Hèrè condamne avec la dernière énergie cet acte arbitraire indigne d’un Etat de droit et rappelle que, au nombre des acquis du 26 Mars 1991, la liberté d’expression et d’opinion est garantie par les textes fondateurs de la IIIème République du Mali.

 Parti de l’avant-garde militante et révolutionnaire du Peuple malien, la CNAS Faso Hèrè demande au Président de la République et à son Gouvernement de ne pas se tromper de combat compte tenu des nombreux défis existentiels qui assaillent actuellement le Peuple malien et son Etat républicain

 Il rappelle qu’aux termes de la Constitution de la IIIème République que le Peuple malien a arrachée de haute lutte, la liberté d’aller et venir est un droit inaliénable de tout citoyen, en l’absence d’une menace directe et imminente sur l’ordre public et la sécurité intérieure et extérieure de l’Etat.

 Le camarade Nouhoum Sarr est l’une des étoiles montantes de la Jeunesse militante et révolutionnaire du Mali. Son interpellation est en réalité une tentative d’intimidation et un signe de panique des pouvoirs publics face au mécontentement généralisé des populations.

 En conséquence, la CNAS -Faso Hèrè exige la libération immédiate et sans condition du camarade Nouhoum Sarr, Président du Parti FAD et Vice- Président fondateur de l’ADPS (Alliance des Démocrates, Patriotes pour la Sortie de crise) et du Font Populaire.

Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun/chacune !

Bamako, le 11 mai 2020

Pour le Bureau Politique National

Le Secrétaire Général

Soumana Tangara           

Source : Malicanal.com

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur