Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Installation d’une centrale solaire de puissance 50 MWC à Koulikoro : les éclaircissements de Mme Binta Yatassaye face aux accusations et aux calomnies – MALI CANAL
Economie

Installation d’une centrale solaire de puissance 50 MWC à Koulikoro : les éclaircissements de Mme Binta Yatassaye face aux accusations et aux calomnies

Je suis fatiguée de cette diffamation permanente sur ma personne, produite par des pseudo journalistes qui manquent de rigueur journalistique. Adama Wadiou n’est en rien un investisseur, c’est un sans diplôme, moniteur de sport, payé au smic en suisse, qui a eu des liens avec une consultante d’origine iranienne Sohaila Setayesh de 68 ans fréquentant sa salle de gym.
Ensemble, ils ont créé une petite Sarl EIEE Sarl, dans l’espoir d’obtenir au Mali un contrat à monnayer et revendre, faisant toute sorte de tentative, des projets allant du traitement de déchet à l’usine solaire. Ils n’avaient même pas les moyens de payer une chambre d’hôtel pour deux et sont venus au Mali avec zéro moyen financier, Wadiou dormant chez des amis… Démunis, au plan technique comme financier, Ils m’ont fait appel à travers mon cabinet Innova pour les aider, car essayant de percer depuis 3 ans au Mali Sans succès. En échange de l’appui technique du cabinet Innova, Adama Wadiou et EIEE s’engagèrent alors, dès la première réunion à associer la partie malienne, INNOVA, comme partenaire et associé. Engagement pris au 1er jour par Monsieur Wadiou chez Mamaye Kouyate. Je me suis mise au travail et me suis rendue-compte qu’EIEE et Wadiou cherchaient une concession depuis trois ans alors qu’ils ne disposaient même pas d’une étude. Je leur ai détaillée toute la documentation sur les investissements PPP au Mali, la réglementation à suivre, à commencer par les études.
A travers mon cabinet Innova, j’ai réalisé pour eux 3 études (l’étude technique, l’étude environnementale et l’étude économique). Pour les aspects techniques et géologiques j’ai fait appel à un cabinet d’ingénieurs malien, Ingerco. C’est un travail technique professionnel durant près d’un an et respectant les exigences réglementaires PPP, qui a alors été accompli par les cabinets maliens, INNOVA et Ingerco. Jamais en 3 ans Wadiou et son Sarl EIEE n’avaient songé à faire une étude ou à étudier la réglementation. Leurs seules actions étaient le « porte à porte » et des fausses promesses de commission… voilà la vraie nature de ces pseudos investisseurs suisses, remis dans le droit chemin par des vrais professionnels Maliens, Innova et Ingerco. C’est désormais un travail technique professionnel et conforme à Loi, pendant près d’un an qui a alors été accompli par le cabinet malien de Binta Yatassaye INNOVA et ses collaborateurs INGERCO.
Ces deux cabinets maliens innova et ingerco ont fourni l’expertise et l’appui technique pour le suivi à la lettre des exigences de la réglementation dans les étapes PPP. Durant tout ce processus j’ai travaillé sans recevoir le moindre centime, alors que ces études représentent des millions de dollars en terme d’investissements, pour de « Vrais Investisseurs ». Parmi les étapes PPP, il y a la présentation des projets devant des commissions nationales. Ce sont la partie malienne, INNOVA et INGERCO, qui étaient seules présentes pour exposer les études. EIEE et Adama Wadiou n’avaient pas les moyens de venir fréquemment ! Ils ne sont venus qu’au début et à la fin des études réalisées par les maliens… Au quasi terme du processus PPP, entièrement accompli par les maliens INNOVA et Ingerco, Adama WADIOU et sa société EIEE Sarl qui avaient promis à la partie malienne qu’elle serait partenaire, ont purement et simplement volés les travaux, sont venus en catimini et en cachette, pour tenter de signer la concession, en jetant aux orties la partie malienne sans la payer, ni l’associer comme prévu et promit au 1er jour.
Cette concession leur a été refusée in-fine par les Commissions techniques nationales Maliennes, certainement inquiètes et surprises de revoir ces prétendus « suisses » Wadiou et Setayesh à la signature, sans la partie malienne qui avait fait tout le travail et participé à toutes les instances techniques, en leur absence. Sans cette concession, EIEE se retrouvait face à sa propre misère, n’avait plus rien à monnayer pour trouver le moindre centime pour eux-mêmes et à investir au Mali. Ils se sont fait passés pour qui ils n’étaient pas et il suffit de voir la composition du conseil d’administration des vraies structures investissant dans le secteur des centrales solaires pour se rendre compte que cela n’a aucune mesure avec ce personnage sans vergogne de Wadiou.
Pour tous mes travaux je n’ai jamais été payé, pas un centime ! J’ai même dû financer seule les déplacements des prétendus « Suisses » Wadiou et Setayesh EIEE SARL, qui n’avaient même pas les moyens de louer un véhicule. Ils n’ont jamais ramené un centime au Mali et ont spolié les cabinets maliens en les faisant travailler pendant un an, pour zéro franc ! Les prétendus 65 millions de dollars d’investissement n’ont existé que dans les études et dans les rêves du chômeur, sans aucune référence académique.

Mme Binta YATASSAYE

Source : Malicanal.com

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur