Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Indicateurs et tableaux de bord actuariels de la Cipres : Les techniciens de la Cmss attendent «leur météo» – MALI CANAL
Société

Indicateurs et tableaux de bord actuariels de la Cipres : Les techniciens de la Cmss attendent «leur météo»

L’hôtel Maeva Palace abrite depuis le 1er mars 2021 l’atelier sur la phase expérimentale de la mise en place des indicateurs et tableaux de bord actuariels dans les organismes de prévoyance sociale-pilotes de la CIPRES. L’objectif général de cet atelier est de renforcer les capacités des acteurs en charge de la mise en place des indicateurs et l’élaboration des tableaux de bord actuariels de la Caisse malienne de Sécurité sociale (Cmss).

La cérémonie d’ouverture de cet atelier était présidée par le Secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social, Aly Diop, en présence du Chef de la Cellule Appui-conseil de la Conférence interafricaine de la Prévoyance sociale (Cipres), Parfait Zozan, de l’expert de l’Institut national d’assurance maladie (Inami) de Belgique, Michel Vigneul, de la Directrice générale de l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) Mme Sidibé Zaminatou Cissé, et du Directeur Général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) Boubacar Dembélé.

Un tel forum, selon le maire de la commune IV du district de Bamako, Adama Bérété, traduit la volonté manifeste des plus hautes autorités du Mali à former des cadres plus performants pour une administration au service des usagers.

Le Chef de la Cellule Appui-conseil de la Cipres, Parfait Zozan, a salué les plus hautes autorités du Mali et singulièrement la ministre de la Santé et du Développement Social pour la participation des Organismes de Prévoyance Sociale du Mali aux travaux de mise en place d’indicateurs et tableaux de bord actuariels dans la zone Cipres.

Il a remercié la Directrice générale de la Cmss pour la diligence dans les préparatifs, malgré le contexte difficile de Covid- 19. «La protection sociale est un domaine en évolution constante et soumis à une forte pression de l’environnement», a reconnu Parfait Zozan. Selon lui, l’activité actuarielle se trouve au centre des techniques pour connaître les risques de l’environnement sur la gestion des organismes de prévoyance sociale, évaluer les paramètres des régimes ou branches de sécurité sociale et déterminer les pistes de réformes paramétriques et non paramétriques nécessaires pour assurer leur équilibre financier et leur viabilité. «Il ressort des dernières missions réalisées par la Cipres que la majorité des organismes connaissent encore des difficultés à mettre en place et à mener correctement le pilotage actuariel des branches et régimes gérés», a-t-il regretté.

Il a, en outre, précisé que les travaux se tiennent dans le cadre de la mise en œuvre de la phase expérimentale des acquis des différentes formations. «Cette phase expérimentale qui fait suite aux formations, regroupe 5 organismes pilotes dont la Cmss, qui est la seule caisse des fonctionnaires de la zone Cipres à faire partie du panel des organismes pilotes», a-t-il fait savoir. Il est convaincu que les échanges au regard du nombre et de la qualité des participants permettront d’avoir une vision commune et partagée sur les grandeurs les plus pertinentes qui serviront de base au pilotage efficient des prestations et régimes de pension gérés par la Cmss.

Un tel exercice, selon le Secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social revêt une importance capitale pour le département et la Cmss. Le département, a-t-il expliqué, accorde un intérêt particulier aux résultats qui sortiront des travaux de l’atelier.

Mme Diaminatou Cissé, Directrice générale de la Cmss, a déclaré que l’atelier est une demande exprimée par sa structure. « Nous avons demandé à la Cipres de nous intégrer. Nous avons manifesté notre intérêt à participer aux travaux d’expérimentation de la mise en place des indicateurs des tableaux de bord actuariels dans les pays membres de la zone Cipres », a-t-elle ajouté.

Selon elle, l’importance des tableaux de bord, c’est assurer la pérennité de la gestion des régimes de pensions. Les tableaux de bord actuariels, a fait savoir la Directrice générale de la Cmss, sont la météo. «Ce sont des outils de pilotage. C’est comme une météo pour nous. Oui quand il fait beau les tableaux de bord nous disent qu’il fait beau et vous pouvez aller. Quand la météo est moins bonne, les tableaux de bord alertent. Donc, c’est comme la météo pour nous. Ils nous permettent de piloter la caisse malienne de sécurité sociale et surtout d’assurer la pérennité des régimes que nous gérons donc on peut dire en caricaturant que c’est une météo pour nous».

Cet atelier, qui prend fin ce 12 mars, regroupe le Directeur général adjoint de la Cmss, le représentant de la Direction générale du budget, les Directeurs centraux, les Conseillers de la directrice générale, l’Agent-comptable, le Chef de division comptabilité, les Directeurs régionaux, le Responsable du contrôle de gestion et le Responsable de la gestion des comptes cotisants de la Cmss.

Chiaka Doumbia le challenger 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur