Vous devez respecter le droit d'auteur
Santé

Impact du coronavirus sur l’économie mondiale : l’Hexagone perd ses touristes chinois, le Mali s’inquiète

Le ban et l’arrière-ban de l’économie mondiale sont aujourd’hui touchés par la paralysie de la Chine, où l’épidémie du Coronavirus 2019- Covid-19, a déjà fait plus de 2 400 morts et contaminé plus de 78 800 personnes depuis la fin de décembre 2019. Cette épidémie qui constitue la plus grande crise sanitaire en Chine depuis 1949 impacte l’économie mondiale.

Car, la Chine n’est pas seulement l’usine du monde, elle est aussi sa pharmacie. Le pays représente ainsi aujourd’hui 60% de la production mondiale de paracétamol. L’Afrique doit s’inquiéter, le Mali aussi, car, la France étant son premier partenaire économique connait de plus en plus des baisses de recettes dans son secteur touristique.

En effet, la Chine est devenue l’un des centres névralgiques de l’économie mondiale et l’actuelle crise sanitaire rappelle cette extrême dépendance. C’est un nouveau coup dur pour le Vieux continent, déjà pénalisé par l’accord commercial signé entre Pékin et Washington en janvier. La Chine s’étant engagée à acheter lors de ces deux prochaines années pour 200 milliards de dollars (182,4 milliards d’euros) de produits américains supplémentaires, notamment agricoles et manufacturiers, au risque de diminuer ses importations en provenance d’Europe. En effet, au fil des ans, la Chine est devenue l’un des centres névralgiques de l’économie internationale, se muant en atelier du monde. La part de l’Europe dans les chaînes de valeur mondiales s’est amenuisée au profit de la Chine. Le pays concurrence même l’Allemagne dans la vente de produits intermédiaires sur le vieux continent.

Avec l’apparition du Coronavirus, l’arrêt de la production dans certains sites et l’apparition de goulots d’étranglement pour le transport de marchandises à l’entrée et à la sortie de la Chine pénalisent les industriels. Ce qui touche des pays de l’Europe comme les Pays-Bas et la Hongrie dans les secteurs de l’automobile, de l’électronique ou encore du textile. Cette épidémie affecte l’économie française. Cela est dû à la chute du nombre de touristes chinois. Et, si la crise se prolonge en Chine, des secteurs comme le textile pourraient subir des problèmes d’approvisionnement. Environ deux millions de Chinois viennent visiter la France chaque année, où ils dépensent plus de 4 milliards d’euros. Avec les vols annulés entre la Chine et la France, il est évident que cela se ressent pour les commerçants d’un certain nombre de quartiers très touristiques.

Aujourd’hui, avec la crise sanitaire, on enregistre dans l’Hexagone entre 20% et 30% d’annulation chez les hôteliers. Ce sont les grands hôtels installés à la périphérie de Paris, accueillant de nombreux groupes de touristes chinois, qui sont les plus touchés. Avec une réduction de 30% des activités touristiques, la France a déjà perdu plus d’un milliard d’euros. La situation n’épargne pas non plus le secteur du textile qui s’inquiète des difficultés d’approvisionnement. Car en Chine, les usines et les livraisons sont à l’arrêt. Cette situation ne doit pas laisser le Mali indifférent, car tout le monde sait ce que la France vaut pour le pays. Alliée stratégique au chevet du Mali dans la lutte contre le terrorisme, si la France est touchée économiquement, il est évident que le Mali va le sentir.
Jean Goïta

source : la lettre du peuple

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *