Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Régions URGENT

IBK sollicite l’aide de la Russie dans le domaine de la défense et fustige les fausses promesses des Occidentaux

IBK s’est exprimé ce 24 octobre, au deuxième jour du sommet Russie-Afrique de Sotchi. Le Président de la République a officiellement demandé l’accompagnement de son homologue russe Vladimir Poutine dans le renforcement de la défense et la sécurité au Mali.

Malivox.net – Le sommet Afrique – Russie s’est ouvert le mercredi 23 octobre à Sotchi. « Ce sont des retrouvailles entre la Russie et l’Afrique, a indiqué IBK dans son discours. Tant heureux que ce temps car il n’y a pas très longtemps ce n’était dans l’ordre des choses à envisager », a-t-il ajouté.

Intervenant notamment après les présidents du Burkina Faso et du Tchad, IBK a relaté au Président russe l’opportunité d’une aide russe au Mali dans les domaines de la défense et de la sécurité.

« Aujourd’hui, 22% de nos recettes budgétaires sont transférées à la défense et la sécurité. C’est énorme ! C’est un poids trop lourd », a fait savoir IBK. « Il est clair que nous avons besoin que votre amitié dans ce domaine se manifeste, comme dans celui où tout le monde sait que vous êtes champion: la lutte contre le terrorisme. Vous avez dit vous-même que vous êtes qualifié Monsieur le Président Poutine. Nous avons besoin de cette qualification aujourd’hui », a directement sollicité le Président malien.

IBK s’est fait l’avocat de tout le Sahel devant le dirigeant russe et ses homologues des pays d’Afrique. « Le Sahel souffre en toutes ces parties de cette agression sournoise, cette guerre asymétrique qui nous a été imposée. La dessus, vous avez une expertise qu’il nous faut aujourd’hui », a-t-il déclaré.

C’était l’occasion d’attirer l’attention sur l’importance de la force conjointe du G5 Sahel et les limites qui ralentissent son efficacité. Le G5 Sahel peine essentiellement à être financièrement indépendant. L’argent européen via les Nations Unies n’est pas encore un acquis.

A ce sujet, IBK regrette que « beaucoup de choses nous ont été promises et nous sommes encore à l’attente de la plupart de ces promesses ».

« Je vous invite Monsieur le Président Poutine à nous apporter votre concours à ce G5 Sahel pour le rendre plus pertinent et plus efficace », a-t-il souhaité.

Le président de la République a profité pour préciser le contexte de son appel à l’aide. « Que, de grâce, on nous fasse la dignité de comprendre que s’agissant du Sahel aujourd’hui, nous sommes une digue. Si cette digue viendrait à rompre, aucun pays ne sera épargné », a-t-il expliqué.

Selon lui, il ne s’agit aucunement de la mendicité. « Nous ne sommes pas des mendiants, a-t-il martelé. Nous sommes des hommes dignes, debout dans la tempête, dans le vent pour affronter des défis modernes qui nous sont imposés ».

La Russie comme rempart au mépris du reste du monde envers l’Afrique, tel était le sens de l’intervention d’IBK qui n’a pas oublié d’évoquer cet irrespect permanent.

« Que nous soyons pris en compte dans les instances internationales. Pour des questions qui nous intéressent, qu’on nous fasse au moins la dignité et la considération d’entendre notre avis. Il serait souhaitable que là aussi nous bénéficions de l’appui qui ne nous a jamais manqué de la Russie. Que vous soyez encore là à nos côtés pour que l’Afrique dise son mot dans les questions qui intéressent l’Afrique. Cela est de dignité obligatoire, de simple question de respect entre l’Afrique et le reste du monde ».

Avec ce discours franc, le Chef de l’Etat concrétise le souhait ardent d’une partie non négligeable de la population qui réclame le renforcement de la coopération du Mali avec la Russie. Il reste à voir quelle réponse réservera Vladimir Poutine à cet appel à l’aide qui est désormais officiel.

Source : Malivox.net

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *