Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

IBK A SOBAM DA «Pour l’heure, je dirais simplement qu’il n’y a aucune espèce de conflit interethnique dans notre pays…»

Lors de sa visite dans le village de Kobane Da, le président de la République a lancé un appel au sursaut national pour la survie d’un Mali de dignité et de fraternité. IBK a également précisé qu’il n’y a aucune espèce de conflit inter-ethnique dans notre pays.

Suite à l’attaque terroriste contre le village de Kobane Da, qui a fait plusieurs dizaines de morts, le président de la République a effectué un déplacement dans la localité pour constater les dégâts et réconforter les populations.

À l’issue de la visite de Sobane Da, le président de la République a confié à la presse qu’il n’y a aucune espèce de conflit inter-ethnique dans notre pays. «Pour L’heure, je dirais simplement qu’il n’y a aucune espèce de conflit inter-ethnique dans notre pays et les jours qui viennent nous donneront encore les preuves. Et qu’il y ait des manipulations et des actes odieux aux fins de déstabiliser le Mali. Mais cela sera contrecarré, ces actes-là. Ils seront contrecarrés et de la plus belle des façons. Bien qu’il y ait quelque chose de totalement anormal, cette société malienne, singulièrement celle du centre du Mali et les relations entre les communautés, dont on parle aujourd’hui avec beaucoup de présupposés, les Dogons et les Peuls, deux communautés qui ont toujours vécu en parfaite symbiose et tous ceux qui aujourd’hui font des thèses les plus douteuses sur ces conflits inter-ethniques devraient réviser leurs copies, et en tout cas, ne pas jeter de l’huile sur le feu. Il n’y a aucun conflit inter-ethnique», a déclaré IBK.

Et d’ajouter : «Et je crois que nos équipes à l’œuvre aussi bien les équipes du pôle antiterroriste, que nos forces armées de sécurité, toutes sont déterminées à ce que nous touchions du doigt ce qu’on, dans ce pays-là, dans ce centre du Mali, empêche notre pays de tourner et de vivre et je crois que cela me semble être comme une histoire de «chant du cygne». Plaise au ciel qu’il en soit ainsi, que ce soit un chant du cygne, que nous soyons en train d’aller vers l’épilogue d’un temps très douloureux pour le Mali, Inshallah».

Pour IBK, l’heure est venue pour un sursaut national afin de sauver le pays. «Que tout cela nous serve de leçon pour que nous opérions le sursaut salvateur. Ce sursaut seul aujourd’hui doit être le souci de tous les Maliens. La survie du Mali, la survie d’un Mali de dignité, d’un Mali de fraternité, d’un Mali de convivialité, d’un Mali du vivre ensemble, la fraternité telle qu’elle a toujours imprégné nos relations sociales. Voilà ce qu’il faut retrouver», a déclaré avec insistance le chef de l’Etat.

Wassolo

source : le debat

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *