Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Honorable Ibrahim Bagayogo dit jeune premier, élu en Commune V : l’ascension fulgurante d’un homme politique au service de sa communauté

Très connu à Daoudabougou pour son engagement envers la jeunesse et sa générosité surtout à l’endroit des couches vulnérables, Ibrahim Bagayogo plus connu sous le sobriquet de Jeune Premier a décidé de s’engager dans la politique pour mieux participer au développement de son quartier et de sa commune et de son quartier en particulier depuis plusieurs années. Ce qu’il est en passe de réussir en se faisant élire Député en commune V sur la liste RPM-APR.

Surnommé Jeune Premier par un de ses amis d’école fondamentale(ils faisaient ensemble la 8e Année) du nom de Bakary Traoré qui vit actuellement en Lybie après avoir relevé un défi de jeunesse, ce surnom est resté gravé dans la mémoire collective des populations de Daoudabougou et de la commune V en général. Dès lors l’homme s’est battu dans la vie et avec la bénédiction de Dieu, il est parvenu à se faire à une assise financière acceptable. C’est ainsi qu’il décide de s’engager dans la politique pour mieux participer au développement de son quartier en accompagnant financièrement et matériellement aux activités et aux programmes de développement du maire d’alors de la commune V en la personne d’Ibrahim Dioni. Son caractère généreux et avide de justice sociale dans un quartier lui lui fait tenter en 2007 de se présenter aux élections législatives mais se voit trahi par ceux qu’l considérait comme étant ses amis.

Du coup il rejoint le RPM et aussitôt un club de soutien aux actions de Jeune Premier voit le jour en 2009. Après avoir été un des acteurs de l’élection de Moussa Timbiné comme conseiller communal, Jeune Premier commença à s’imposer petit à petit à Daoudabougou et dans la commune à travers ses actions humanitaires, sa générosité surtout envers les couches les plus vulnérables Et depuis le natif de Daoudabougou ne cesse de multiplier des distributions de vivres (céréales, lait, huile, sucre), aux démunis et aux associations de jeunes et de femmes de la commune, des nattes et des brouillards dans les mosquées de la commune. Ce qui explique la chute de popularité de Dioni qui se retrouve chaque année dans un nouveau parti politique. Devenant chaque année de plus en plus populaire voire incontournable à Daoudabougou, le secrétaire général de la section RPM ne pouvait s’en passer de lui. Ainsi lors des communales de 2016, Ibrahim Bagayogo est élu conseiller communal sur la liste RPM. Prédestiné à devenir 1er adjoint au maire, Jeune Premier se verra trahir le maire actuel de la commune V, Amadou Ouattara et se contentera du pote de 4e adjoint au maire. Un poste qui lui a permis de renforcer sa popularité auprès des populations des autres quartiers de la commune à cause de sa disponibilité, de sa courtoisie et de son humilité. Ce qui suscita de la haine féroce de ses détracteurs comme le maire Amadou Ouattara, le 3e adjoint au maire, Adama Konaté et de leurs partisans.

La preuve le maire est allé jusqu’à retirer la signature à Jeune Premier au motif qu’il roule pour Moussa Timbiné devenu aujourd’hui par la grâce de Dieu président de l’Assemblée nationale. Ainsi lors des législatives dernières, si la liste RPM-APR a remporté les trois sièges dus à la commune V c’est grâce en grande partie à la popularité de Jeune Premier dans la commune et plus particulièrement à Daoudabougou qui voté pour lui à 98%. Or pour qui connait l’histoire de ce quartier en matière de vote depuis 1992, ce sont les candidats les plus populaires qui ont toujours triomphé. Si Moussa Timbiné a été élu président de l’Assemblée nationale grâce au soutien du président de la république, Ibrahim Boubacar Keita, le mérite revient aussi à Ibrahim Bagayogo d’avoir contribué à son élection en commune V. Après son élection, Ibrahim Bagayogo en homme pieux, a laissé un appel à ceux qui ont tenté de lui porter des coups bas. « Je rends grâce à        Dieu de m’avoir permis d’être Député aujourd’hui. Je pardonne tous ceux qui ont voulu me faire du mal et que la porte du parti leur largement ouverte. Je remercie tous les militants et militantes du parti et des partis amis, associations et mouvements politiques qui ont contribué à notre élection. Je prie le bon Dieu pour que notre mandat soit le mandat de la commune V » confie-t-il

Sadou Bocoum

Source : la Mutation 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *