Vous devez respecter le droit d'auteur
Actualité Société

Hadj 2019 : les Maliens fêtent à Mina après Arafat

Après avoir passé la nuit du vendredi à samedi à Mina, les pèlerins maliens ont passé la journée du samedi 10 août 2019 à Arafat pour la phase principale du hadj.

A Mina, les pèlerins maliens des deux filières, gouvernementale et privée, ont pris leur quartier sur le site n°35, en y accomplissant les prières de Zhouhr, d’Asr, de Maghrib et de Icha, en réduisant les prières de quatre à deux rakats.

Le reste du temps et toute la nuit durant, ils ont fait des invocations pour éviter des discussions futiles.

A partir de minuit, heures locales, les premiers pèlerins ont quitté Mina pour Arafat, dont l’étape est un des piliers fondamentaux du grand pèlerinage.

Sur place, la matinée a été consacrée à la lecture du saint coran et aux bénédictions sous la conduite des sieurs Moufa HAIDARA et Kalifa DRAME, de la zawiya de Niaréla.

Cette séance de lecture s’est déroulée sous toutes les tentes, celles des hommes comme celles des femmes.

« Nous prions pour nous-mêmes, nos familles et notre pays, le Mali, qui traverse des moments difficiles », a indiqué M. DRAME.

« Nous devons associer à nos prières les plus hautes autorités de notre pays, notamment le chef de l’Etat et Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, et le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass DIALLO », a préconisé, pour sa part, M. HAIDARA, en ayant recours à la métaphore selon laquelle le chef de l’Etat  est comme le chauffeur qui conduit aujourd’hui, par la grâce de Dieu, la voiture-Mali.

Or, a-t-il filé la métaphore dès la Mecque, le souhait de tous les passagers d’un véhicule est que le chauffeur puisse bien tenir la direction et conduire tout le monde à destination, sain et sauf.

Dans l’après-midi, les pèlerins ont prié deux rakats, en abrégeant deux moments de prière avec un seul Azame ou appel à la prière : le zhouhr (prière de 14h) et le Asr (prière de 16h).

Cette prière collective était dirigée par le Superviseur général du Hadj 2019, M. Habib KANE, qui s’est inspiré du sermon du Prophète de l’islam pour appeler au repentir et au pardon en hommage au jour d’Arafat, sans oublier les valeurs porteuses des droit de l’Humain, de cohésion sociale, de citoyenneté et de patriotisme.

« Le jour d’Arafat est le meilleur des jours que l’humanité ait connu », a soutenu le Prophète Mahomet (PSL)

Quant au Délégué général pour le Hadj 2019, M. Ibrahima DIABY, il a rapporté le message de félicitation et d’encouragement du ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass DIALLO, au service diplomatique et consulaire de notre pays en Arabie Saoudite, aux délégués et aux pèlerins eux-mêmes.

Au coucher du soleil, les pèlerins se sont dirigés vers Mouzdalifa pour le troisième acte du hadj afin d’y accomplir, dès leur arrivée, les prières du Maghrib et de Icha réunies et raccourcies avec un seul Azame et deux liquâmats ou ouverture de la prière.

Dès l’aube, ils ont ramassé de petits cailloux, au nombre de sept, avant d’aller lapider Satan symbolisé par la stèle Jamarat.

Le Hadj 2019 a été bouclé par la prière collective de la tabaski, dirigée par l’imam KONE de Kolondiéba, sous la tente du site n°35, à Mina.

Source : CCOM/MARC 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *