Société

Grève des enseignants : les rangs se fissurent

Le Snec, membre de Synergie, vient de décider de mener autrement le combat. Une fissure dans le mouvement.

 Dans une correspondance en date du 18 février et signée de son secrétaire général, Moustapha Guitteye, le Snec affirme avoir analysé la situation et décidé de mener autrement la lutte. Face à la grave crise que traverse l’école malienne, avec son cortège de séries de grèves qui compromet dangereusement l’avenir de nos enfants, le Snec, malgré son attachement à la défense des droits des travailleurs, ne saurait être indifférent au sort des milliers d’élèves maliens victimes d’une situation dont ils ne sont pas responsables.

C’est pourquoi, le Snec, toujours selon son communiqué, a décidé de changer de stratégie de lutte en adoptant la négociation à besoins multiples qui nous amène à faire des propositions de sortie de crise à la partie gouvernementale.

Le Snec est le plus vieux syndicat d’enseignants, et de loin celui qui a porté le Mouvement des syndicats signataires du 15 octobre 2016.

Fatoumata Kané

Source : Mali Tribune

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur