Vous devez respecter le droit d'auteur
Société

Gestion foncière dans la commune du Mandé : Kanadjiguila doté de cimetière par les autorités intérimaires

C’est par décision N°20 N°009/CRM-SG que la nouvelle autorité intérimaire à peine installer vient d’autoriser l’inhumation des corps dans la parcelle de terrain sis à Kanadjiguila, de 03ha 55a 02Ca, objet de titre foncier N°80299 du cercle de Kati. Une rencontre a eu lieu entre le 3ème adjoint au maire, Bernad Dakouo, le chef de village de Kanadjigula, de nombreux conseillers, les Imans, le représentant de la jeunesse et la représentante des femmes. C’était le weekend dernier, le 21 mars 2020 au domicile du chef de village de Kanadjiguila.

Désormais, la hantise des habitants de  Kanadjiguila s’est amoindrie. « Même si le mot n’est pas une  bonne chose à entendre dans l’oreille mais  notre croyance religieuse nous oblige à accepter et l’apprécier » a dit le chef de village dans son intervention en souriant. Il a passé aux peignes fins les difficultés d’avant, les efforts faits pour réunir tous les papiers. Selon M. Keita, les populations ont beaucoup souffert, car ceux qui perdaient un parent ou un proche étaient dans l’obligation d’inhumer le corps qu’il avait sous le bras chez un autre parent dans un autre village. Cette situation n’était pas facile pour les habitants qui souvent n’étaient même pas au courant du malheur de leur voisin et même au courant, il était difficile pour certains de participer à l’enterrement qui souvent le lieu d’enterrement n’était pas connu d’avance va-t-il indiquer. C’est ainsi que le chef de village a fait savoir que bien que cette partie avait l’objet d’octroi à Kanadjiguila par le président Ibrahim Boubacar Keita et le premier ministre Moussa Mara, la population a eu du mal à l’exploiter.

Selon lui, des gens ont morcelé l’endroit en y mettant leurs piqués. Pendant longtemps, ils vécurent une situation sans y trouver une solution. « Voilà que la nouvelle autorité intérimaire vient nous réconforter » a dit un autre intervenant. Alors, la nouvelle autorité intérimaire dans son article premier a autorisé l’inhumation des corps sur le dit site et dans son article 2, la présente décision doit prendre effet pour compter de sa date de signature et sera enregistré et communiqué partout ou besoin sera. Le 3ème adjoint au maire Bernard Dakouo, a salué le chef de village, les Imans, les conseillers et tous ceux qui ont effectué le déplacement. Il a salué et a rendu un vibrant hommage  à l’ancien ministre de la fonction public et ancien conseiller de la mairie du Mandé, Boubacar Moussa Diarra qui selon lui, grâce à son dévouement à l’époque a pu avoir cet espace. Le 3ème adjoint a fait savoir à tout le monde que c’est M Diarra qui a fait toutes les démarches administratives. Le chef de village a donc donné instruction à tous les Imans présents à cette rencontre de faire passer le message pour que les populations soient informées.

Fakara Faïnké

Source : le Républicain

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *