Vous devez respecter le droit d'auteur
Environnement

Gestion des ressources du domaine forestier national : environ 200 membres de coopératives formés à Bamako

Durant trois jours de formation, environ 200 membres des coopératives de gestion des massifs forestiers  des  cercles de Kita, Keniéba et Bafoulabé  ont appris les rôles et responsabilités des membres des coopératives, les techniques de surveillance de l’environnement. Une large information a été donnée aux participants sur la  loi N° 10- 028 du 12 juillet 2010 déterminant les principes de gestion des ressources du domaine forestier national.

La société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé (SGF-AHC) et la société malienne de gestion forestière (SOGEFOR) ont organisée  du 24 au 26 février 2020 à Niamana, une formation à l’intention des membres des coopératives de gestion des massifs forestiers  des  cercles de Kita, Keniéba et Bafoulabé.

Au total 200 participants venus des trois cercles de la région de Kayes ont bénéficié de renforcement des capacités sur les rôles et responsabilités des membres des coopératives, les techniques de surveillance de l’environnement. Les  ingénieurs de la direction générale des Eaux et forêts ont largement expliqué aux membres des coopératives les textes régissant le domaine forestier, notamment la loi N° 10- 028 du 12 juillet 2010 déterminant les principes de gestion des ressources du domaine forestier national.

Pour le président de la société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé (SGF-AHC), Sidy Yara dit Baya, cette formation fait partie des engagements pris par la société dans le cahier de charge. Selon lui, mieux outiller les membres des coopératives permet de mieux protéger les massifs forestiers.

Quant au président de la SOGEFOR, Mohamed Cissé, l’objectif est de renforcer le maximum de membres des coopératives au Mali afin de sauver plus de forêts. Notons que ces deux sociétés entendent outiller les acteurs locaux, notamment les membres des coopératives pour faciliter la gestion locale des massifs forestiers.

Y. Doumbia

Source : le debat

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *