Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Gestion des fonds destinés à l’effort national de guerre mobilisés en 2012 : vivement les éclaircissements du ministre en charge du Budget

Résolument engagée dans son combat contre la mauvaise gouvernance, l’Association malienne de lutte contre la corruption et la délinquance financière (Amlcdf) a adressé, le 15 juin 2020, une correspondance au ministre Déléguée auprès de la ministre de l’Economie et des Finances, chargée du Budget, Aoua Sylla, afin d’obtenir des informations sur les fonds mobilisés en 2012 pour soutenir l’effort de guerre.

Rappelons que le péril terroriste que connait notre pays depuis 2012 avait entraîné, à l’époque, une mobilisation tous azimuts des Maliens pour soutenir l’effort de guerre. C’est ainsi qu’à travers un compte bancaire domicilié à Ecobank, des Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur avaient apporté leurs contributions financières à l’effort national pour un total dépassant les trois milliards de francs Cfa.  Depuis, déplore l’organisation, une certaine opacité règne sur la gestion de ces fonds, rappelant ainsi aux Maliens le funeste précédent des années 1970 lorsque certains Maliens avaient détourné les biens et fonds destinés à la lutte contre la faim, conséquence des périodes de sécheresses consécutives qui avait mis à mal le potentiel agropastoral du pays.

Ainsi, mentionne la correspondance, il est légitime pour tout Malien de réclamer des éclaircissements sur la destination de ces fonds d’une part, et sur ce que les destinataires en ont fait d’autre part. “Il est parfaitement anormal que, pendant que des Maliens se battent pour sauver le pays, d’autres utilisent ces fonds collectés pour s’enrichir”, mentionne la correspondance.

A en croire l’Association, si ce sentiment, étendu dans le corps social, de gestion élargie tronquée de ces sommes destinées à l’armée se justifie, cela serait immoral et criminel, du même ressort qu’un crime contre l’humanité. “Alors, Madame le Ministre délégué, la donnée est simple et à la portée d’un simple comptable. Où sont partis ces plus de 3 milliards à partir du compte de dépôts de la banque Ecobank ? Et qu’ont fait de ces dons les destinataires ?  C’est d’une simplicité élémentaire.  Toutes les banques ont obtenu des archives sur les mouvements de fonds allant du dépôt (crédit) au débit”, conclut la correspondance.                                                              

Boubacar PAÏTAO

Source : Aujourd’hui-Mali

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *