Politique

Gestion de la Commune Rurale de Guégnéka : Plus de 63 millions de FCFA d’irrégularités financières par le Bureau du Vérificateur Général

Non-recouvrement des redevances, non-transmission du contrat au Percepteur pour la prise en charge dans sa comptabilité, le Bureau du Vérificateur général a dans un rapport décelé des millions FCFA d’irrégularités financières  dans la commune de Guégnéka (Fana).

Des pratiques qui tranchent avec la bonne gouvernance. C’est ce que révèle un rapport du Bureau du Vérificateur général publié sur son site internet. Selon le document, le Maire, qui s’est érigé en comptable de fait, n’a pas procédé au recouvrement intégral des redevances du contrat de délégation du recouvrement des taxes sur le marché. Ce qui fait qu’il reste 16,55 millions de FCFA à recouvrir.

Il est aussi reproché à l’édile local de n’avoir pas transmis le contrat au Percepteur pour prise en charge dans sa comptabilité et n’a pas recouvré l’intégralité des loyers. Ce qui fait qu’il reste un reliquat non reversé de 1,54 million de FCFA. Le Maire n’a pas reversé la totalité des produits de transferts de parcelles de terrain sur les comptes de la Commune.

«Pour les 2804 transferts de parcelles de terrain effectués en 2017 et 1601 en 2018 (au prix unitaire de 5 000 FCFA par transfert en 2017 et 10 000 FCFA en 2018), il a 11,40 millions de FCFA sur un montant total de 22,03 millions de FCFA. L’écart non versé s’élève à la somme de 10,62 millions de FCFA», indique le rapport.

Plusieurs autres manquements sont reprochés à la gestion du Mali. Comme le non-reversement sur les comptes de la Commune de la somme de 13,8 millions de FCFA représentant le prix de cession de 23 parcelles. Au total, le Bureau du Vérificateur général a décelé une irrégularité financière de  plus de 63 millions FCFA.

Il importe de rappeler que la présente vérification intégrée (performance et conformité), qui porte sur la gestion de la Commune rurale de Guégnéka dont la capitale est Fana, recouvre la période du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2019.  Elle a concerné la gouvernance, la gestion financière, la gestion des biens matériels et immatériels, la gestion domaniale et foncière ainsi que la gestion de l’état civil.

Elle a pour objectif de s’assurer que la Commune rurale de Guégnéka est gérée au regard des critères d’économie, d’efficience et d’efficacité et en conformité avec les lois et règlements en vigueur. Elle a révélé de nombreux dysfonctionnements dans l’appréciation des critères de performance ainsi que des irrégularités financières.

Anne Marie SOUMOUTHERA LE WAGADU

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez respecter le droit d'auteur