Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Focus : OCLEI : le rapport contesté par une frange de la Société civile malienne

Qui parle d’enrichissement illicite parle de fonds spéciaux. Ceux qui perçoivent les fonds spéciaux au Mali sont connus: les huit (08)  Institutions de la République. Les présidents de celles-ci s’enrichissent sur le dos du peuple. Lorsque ceux qui ont voté le projet de loi sur la création de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI), les députés se sont soustraient de son application alors qu’ils sont les premiers concernés, les rapports de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite seraient sans effet et sans saveur.

À propos de réconciliation ou de Dialogue inclusif national

Ceux qui disent qu’il faut discuter avec Iyad Ag Ghali et Amadou Kouffa se trompent. Ces deux (02) chefs terroriste ont détruit plusieurs écoles, ils se servent des jeunes élèves, étudiants et diplômés-chômeurs qu’ils endoctrinent. Iyad Ag Ghali et Amadou Kouffa seraient des «khawarij» qui détruisent les écoles publiques. Le vrai problème du Centre et du Nord-Mali serait d’ordre ethnique, de territoire avec un camouflage islamique.

La difficulté à appliquer l’accord d’Alger de 2015 sur la paix au Mali et l’insécurité actuelle résultent d’abord de ces erreurs. Un autre paradoxe a été, après l’intervention armée française de confier en aveugle le dossier politique à l’Algérie, acteur problématique de la crise.

Poste de contrôle de Ségou à la sortie de Markala: prix du ticket de police 500 F CFA

Tout passager qui ne possède pas sa carte nationale d’identité ou Nina  débourse 500 FCFA. Les quittances sont mises de côté et à haute voix l’agent de police dit aux passagers ‘‘apprêtez 500 FCFA’’ pour toux ceux qui n’ont pas de pièces. Ainsi fonctionnent nos polices des frontières.

SOURCE inter de bamako

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *