Vous devez respecter le droit d'auteur
Sécurité

Escroquerie sur la base du charlatanisme : Fin de course pour Nama DOUMBIA et Abou Koné !

Le vendredi 15 novembre dernier, Nama Doumbia et Abou Koné ont été mis hors d’état de nuire par le commissariat du 3ème arrondissement au niveau de Rail-da, à Bagadadji, leur secteur d’opération. Ils sont inculpés pour escroquerie et séjournent actuellement à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako Coura.

Agé de 38ans, Nama Doumbia un jeune sans emploi avec son complice Abou Koné, 26 ans apprenti de citerne avaient pris l’habitude d’escroquer des citoyens en se faisant passer pour des charlatans au niveau de Rail-da.

En effet, les deux vrais faux charlatans ont fait plusieurs victimes au niveau de Raïda, une zone réputée de stationnement des transports en commun dans le district de Bamako.

« Quand je partais au grand marché, j’ai été intercepté par les susnommés Nama Doumbia et son complice Abou Koné. Ils m’ont dit avoir vu en moi de l’envoutement. Après, ils m’ont conseillé pour enlever cet envoutement d’éteindre mon téléphone et remettre cela à leur disposition » a déclaré Traoré, une de leurs victimes. Et d’ajouter : « Ensuite, ils ont insisté que je retourne à la maison pour leur apporter une de mes chemises avec tout l’argent que j’ai dans mon compte bancaire. Croyant en eux, je me suis exécuté correctement ».

D’après, M. Traoré c’est après avoir récité des sourates ‘’ fausses’’ sur sa chemise pliée que les malfrats l’ont dit de l’amener à la maison avec la ferme consigne de ne l’ouvrir qu’au crépuscule. « Ils m’ont rassuré que je trouverai mon argent multiplié en des millions. Précipitamment, après cette prière, j’ai ouvert ma chemise, j’ai été surpris de trouver des pièces de téléphones et des papiers de ciment dans la chemise » a-t-il déploré.

Dans cette aventure, M. Traoré a été dépossédé de son téléphone portable de marque, Samsung Galaxie X et une somme de 35 000FCFA.

Constatant qu’il s’agissait d’un acte d’escroquerie, Youssouf a pris l’habitude de passer au même endroit à tout moment dans le but de rencontrer ces charlatans. Comme un fait du hasard, le 15 novembre dernier, il a surpris ses bourreaux au même endroit en train de faire le même coup à un enfant. « Immédiatement, j’ai informé une équipe du 3ème arrondissement, qui passait par-là, pour leur faire part des faits et ils ont procédé à leur interpellation et conduite au Commissariat » témoigne la victime.

Interrogé dans les locaux de la Brigade de Recherche du 3ème arrondissement, les deux délinquants ont avoué les faits. En plus, ils ont révélé être des consommateurs de drogue et de chanvre indien. « Si je suis en crise de consommation, en compagnie du nommé Abou Koné, nous nous faisons passer pour des charlatans, pour escroquer les passants au niveau du Rail Da » a confessé Nama Doumbia. En attendant, Nama Doumbia et Abou Koné ont pris leurs quartiers au ‘’lycée Ba’’ de Bamako Coura (Maison Centrale d’Arrêt de Bamako) près d’autres escrocs de même acabit qu’eux.

Par Mariam SISSOKO

Source le sursaut

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *