Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Équipements militaires : l’opérateur économique Ibrahima Karagnara dans le viseur du CNSP

Des milliards de FCFA -Volatilisés dans les équipements militaires. Le jeune opérateur économique Ibrahima Karagnara se trouve actuellement dans le viseur de la justice. Il est soupçonné avec d’autres d’avoir détourné une somme important destinée aux équipements militaires. Le Comité national pour le salut du Peuple se prépare pour mettre la lumière sur cette affaire.

Pourquoi des maliens peuvent-être aussi criminels de sa patrie ? C’est la principale question que les uns et les autres se posent en ce moment. Au moment où nos vaillants soldats meurent sur le front pour faute de moyens, des jeunes opérateurs économique du pays se tapent des milliardaires sur leurs dos. Cela grâce à la touche magique du désormais ancien fiston national Karim Keita. En effet, le jeune opérateur économique Ibrahim Karagnara et certains de ses collaborateurs sont cités dans un scandale du siècle sur les équipements militaires dans le cadre de la Loi d’Orientation et de Programmation militaire.

Le patron de la société Hayat, Elite Global service vit-il un moment difficile ?

Selon nos informations, la plupart des gilets par balle de nos forces armées sont de faible capacité. Mais, nos sources soutiennent qu’ils ont été cédés à des prix extravagant. Des équipements dont les prix varient entre 200 milles et 300 milles francs CFA sont livrés à 700 milles CFA. Pire, les moustiquaires vendues sur nos marchés entre 2000f CFA  et 3000f CFA, sont aussi cédées à 7.500f CFA.

Tous ceux-là  au grand malheur de nos militaires et en complicité avec certains responsables du département de la défense et Karim Keita ancien député de la Commune II du district de Bamako.

Le mécanisme ayant conduit à ses magouilles est très simple. Un marché de plusieurs milliards relatif à la fourniture militaire, casques, rangers et autres, leur a été accordé.

Nos sources précisent également que l’unité des tenues militaires a été cédée à 40.000f CFA alors que le prix réel n’a jamais dépassé 15.000f CFA.

Quelle cupidité !

Selon des sources, ce monsieur ne serait pas à son coup d’essai. Son nom est également cité dans l’affaire du marché fictif de plus de 10 milliards de nos francs au même ministère. Et à nos interlocuteurs d’ajouter qu’avec ses complices, ils se sont partagés plus de 1 Milliards 200 millions  de francs CFA de la Loi d’orientation et de programmation militaires qui ont renversé le régime de Ibrahim Boubacar Keita, semblent remontés par rapport à cette situation. Selon nos informations, ils envisagent de réchauffer ce dossier afin qu’ils puissent répondre de leur acte et remettre l’argent du contribuable malien dans la caisse de l’État. B. KONE Le LEKESSÉ

Source : Echos Medias

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *