Vous devez respecter le droit d'auteur
Sécurité

Équipements militaires : Kia, un adjuvant de taille

De par leur qualité à s’adapter à toutes sortes de climat et spécialement conçus pour la guerre, les véhicules Kia militaires séduisent les militaires maliens au front et leur hiérarchie.

Dans la guerre asymétrique imposée par les terroristes à notre pays, tout comme d’ailleurs à ceux du G5 Sahel, les Etats ne cessent de se doter d’arsenaux militaires conséquents. Le président de la République IBK a fait de l’équipement des Forces armées et de sécurité du Mali son cheval de bataille.

Les FAMa sont dotées en équipements de guerre, engins lourds et véhicules de transports de tout calibre. Parmi ces véhicules de transports et de combat, les Kia militaires se distinguent du lot. Ils sont particulièrement les engins de prédilection des militaires sur le terrain depuis l’éclatement de la crise au nord et au centre de notre pays. On se rappelle en 2012, un correspondant de l’ORTM à Gao avait réalisé un reportage sur les véhicules Kia militaires particulièrement appréciés de nos militaires.

Ces engins se caractérisent par leur robustesse, leur adaptation aux climats désertiques, au transport des troupes avec 14 hommes à bord, leur autonomie en consommation de carburant avec deux réservoirs de plus de 100 litres chacun pour un trajet de plus de 750 Km et surtout qu’ils sont capables de prendre à bord deux fusils d’assaut de 14.5 (avec 2500kg de poids) pour traquer à de longues distances l’ennemie. Le tireur confortablement installé fait ses tirs sans aucun dérapage et en roulant.

Ayant fait leur preuve sur le terrain depuis 2011 et à cause du choix fait par l’ensemble des FAMa depuis les camps et bases militaires de Sévaré, Gao, Tombouctou, Ménaka et Taoudenit, les Kia se sont imposés comme des véhicules de notre armée. Ils sont d’un entretien facile et peu coûteux, vitres rabattables. Les pièces de rechanges ne peuvent faire l’objet d’aucun trafic car, elles ne se trouvent sur aucun marché parallèle. Eu égard à tout cela, les Kia ont ravi la vedette à d’autres marques dont les épaves remplissent certains camps des théâtres d’opération. C’est pourquoi d’ailleurs la hiérarchie militaire ne veut plus entendre parler d’autres marques de véhicules. En dehors du Mali, les Kia sont utilisés dans d’autres champs de guerre comme notre voisin le Niger, le Soudan du Sud, qui connaissent tous les deux les mêmes climats rigoureux que notre pays.

La Loi d’orientation et de programmation militaire (Lopmi), d’un coût de plus de 1230 milliards de F CFA sur la période 2015-2019, a été adoptée pour l’achat des armements (fusils, munitions, engins lourds, véhicules et avions de transports des troupes, hélicoptères de combats, etc.), des effets militaires et indemnisation des victimes et leurs ayants droit. IBK ne tolérera pas qu’un centime soit jeté par la fenêtre dans l’achat d’engins en piteux états.

A. Dicko

source mali tribune

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *