Warning: Creating default object from empty value in /home/malicanal/public_html/wp-content/plugins/news247-main/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
Episode ll des massacres d’Ogossagou : Keba Sangare relevé du commandement du PCIAT-centre. – MALI CANAL
Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Episode ll des massacres d’Ogossagou : Keba Sangare relevé du commandement du PCIAT-centre.

Le Mali de la légèreté continue t-il de s’enraciner au sommet de l’État? En tout cas, les nombreux dysfonctionnements et confusions tiennent encore le gouvernail d’un pays qui s’illustre parfaitement dans les cafouillages.

Aire Sénégal

Après les massacres d’Ogossagou en Mars 2019, Ibrahim Boubacar Keita s’y était rendu dans cette ville martyre sous l’escorte de la hiérarchie militaire afin d’exprimer des condoléances assaisonnées d’intimidation au chef d’état-major général des armées.
Une telle horreur était censée ne plus se produire, du moins suite aux propos fermes du chef de l’État. Le deuxième épisode macabre qui s’est produit récemment dans ce même village d’Ogossagou Peulh n’a pas cessé d’amplifier la douleur et la colère des maliens.
Même au niveau du chef suprême des Armées, la pilule semble amère. Selon nos informations, le Mandé Massa (IBK) aurait demandé la relève de Keba Sangare de son poste de commandement pour le centre.

Même s’il demeure toujours chef d’état-major de l’armée de terre, il n’en demeure pas moins que cette sanction serait validée par Président de la République. Aussi, d’après des sources militaires, le colonel Amara Doumbia aurait également écopé d’une punition d’un mois et demi et serait absent du camp Soundjata à Kati.
Des consultations seraient en cours pour remplacer ces deux officiers indexés comme responsables par la hiérarchie. Le ministre de la défense aurait sollicité du chef suprême des Armées leur dégradation.

Au niveau de DIRPA, nos questions n’ont pas obtenu de réponses escomptées. Un responsable de la communication dit ne pas être au courant de l’information sans pour autant la nier : <<Je ne peux rien vous dire par rapport à ça. Je ne sais pas si c’est lié à Ogossogou ou pas. Le poste régulier du général Keba, c’est le chef d’état major de l’armée de terre qu’il occupe toujours. Les hommes se relayent sur le terrain, certains vont et d’autres reviennent. Je ne peux rien vous dire sur cela>> a répondu le Colonel Major Diaran Kone.
Le général de Brigade Keba Sangaré avait officiellement pris le commandement du Poste de Commandement Interarmes Théâtre-Centre (PCIAT-Centre). C’était le 10 décembre 2019, à Sevaré. Il avait remplacé, à l’époque son adjoint, le colonel-major Oumar Diarra.

Source: Figaro du Mali

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *