Vous devez respecter le droit d'auteur
Economie

Confection des passeports dans un cadre sécurisé et convivial : La société Msn respecte son engagement avec la construction d’un nouveau siège d’un coût de 2,5 milliards Fcfa pour la police des frontières

Le nouveau siège de la Direction de la police des frontières du Mali a été inauguré hier par le ministre de la Sécurité et de la protection civile, général Salif Traoré, accompagné pour la circonstance du président du Conseil d’administration de la société Mali solution numérique (Msn), structure en charge de la confection des passeports au Mali. D’un coût de plus de 2, 5 milliards Fcfa financé par Msn, ce joyau architectural n’a rien à envier à des bâtiments similaires en Europe. Bâti en R+3 (rez-de chaussée plus trois bâtiments), il compte plus de 47 bureaux spacieux, 30 km de câbles informatiques avec une unité de sécurisation et de vidéosurveillance digne des grandes banques du monde.

Mesures de coronavirus obligent ! L’inauguration de ce nouveau siège de la Direction de la police des frontières situé dans l’enceinte de la Direction générale de la police n’a pas drainé du grand monde. Cependant, outre le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le général Salif Traoré, et les directeurs centraux de la sécurité, on pouvait noter la présence du président du Conseil d’administration de la société Msn, Samba Bathily, dont la structure a en charge la confection des passeports maliens.

Après avoir coupé le ruban symbolique et visité le bâtiment de long en large, le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le général Salif Traoré, visiblement satisfait par la qualité des travaux et des installations y afférentes, n’a pas caché sa satisfaction. “C’est un sentiment de satisfaction qui m’anime, c’est un lieu où nos compatriotes viendront chercher leur passeport, l’endroit servira aussi au traitement de visas. Vous savez que depuis quelques années, le Mali est dans la production de passeports biométriques et dans le contrat, il est prévu qu’un nouveau bâtiment soit construit. Toute chose qui est aujourd’hui une réalité pour la police des frontières. Ces locaux permettront aux agents de travailler sereinement et en toute sécurité” a témoigné le ministre de la Sécurité. Il a aussi révélé que son département est à pied d’œuvre pour la confection des visas biométriques.  Il a surtout remercié la société Msn pour avoir respecté les clauses du contrat à travers cet édifice moderne.

Une vue du bâtiment

Il faut rappeler que, dans les clauses du contrat, ce bâtiment reviendra de plein droit à l’Etat malien en 2025 où il en sera propriétaire.

Quant à l’édifice proprement dit, il a été construit avec toutes les commodités en termes de sécurité, d’outil de travail et de décoration afin qu’il soit convivial, selon les mots du président du président du Conseil d’administration de la société Msn,  Samba Bathily. Le bâtiment compte à cet effet plus de 47 bureaux spacieux, 30 km de câbles informatiques, sans tenir compte des salles d’attente avec des tickets magnétiques et autres bureaux. Le montant global des travaux qui ont duré 21 mois est de 2,5 milliards de Fcfa, financés sur fonds propres de la société Mali solution numérique.

Pour le président du Ca de la société Msn, Samba Bathily, il a rappelé que le bâtiment est le fruit d’un partenariat entre son groupe Afritek et la société Idemia (les deux ont donné naissance à Msn) et l’Etat malien, à travers un contrat qui doit prendre fin 2025.

“Ce bâtiment est 3900 m2 avec une division pour la police de l’air et des frontières et une division pour la Msn. Ici nous aurons un espace convivial pour les demandeurs de passeports et les policiers avec les équipements de dernières générations répondant aux normes internationale de sécurité définies par l’Oaci, sans  ternir compte qu’on va donner des passeports biométriques dans un bref délai” a précisé M. Bathily qui a remercié au passage tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce projet.

En premier lieu l’Etat, le directeur de la société de construction Comatexibat, la société Emomar, le Bureau E2CI, l’atelier Jaspe, le Bureau Veritas, ses collaborateurs et les agents du département de la Sécurité et de la Protection civile.

Le président du Csdm Mohamed Cherif Haïdara : “Samba Bathily, une fierté et référence pour les Maliens de la diaspora”

Au terme de cette cérémonie inaugurale, le président du Conseil supérieur de la diaspora Mohamed Cherif Haïdara a apprécié à juste titre la confiance que les plus hautes autorités du pays ont placé en un Malien de la diaspora, le président du Conseil d’administration de Msn, Samba Bathily, pour mener à bien ce projet. “Nous ne pouvons que remercier le gouvernement malien pour la confiance placée en Samba Bathily, un malien de la diaspora qui est aujourd’hui une référence et fierté pour tous les Maliens de la diaspora et ceux de l’intérieur.  Les Maliens de la diaspora ont de nombreux problèmes dont l’obtention des documents de voyage dans le délai, mais aussi sécurisés. C’est ce que M. Bathily vient de régler, nous le remercions pour cette solution pérenne. Désormais, on peut avoir son passeport en 6 heures de temps. Nous remercions surtout les autorités maliennes en l’occurrence le président de la République, le Premier ministre, pour la sécurisation des documents et aussi d’avoir fait confiance à un des nôtres”, a soutenu le président du Csdm. Kassoum THERA

<Source aujourdhui

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *