Vous devez respecter le droit d'auteur
Politique

Elections législatives 2020 au Mali : communiqué de synergie des organisations de la société civile et de la CNDH sur le 1er tour– 29 mars 2020

Communiqué de presse n°4

La Mission d’Observation Electorale de la Synergie a déployé à l’occasion des législatives de 2020, 83 Observateurs à long terme (OLT) et 1 145 Observateurs à -Court Terme (OCT) dans les 55 circonscriptions électorales du Mali ; sous le financement de l’Ambassade Royale du Danemark (ARD) à travers le Fonds d’Appui aux Moteurs du Changement (FAMOC) et de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

A la fin du scrutin, la Synergie a relevé dans les bureaux couverts par ses observateurs :

1- Clôture des opérations de vote
– Les BV fermés avant 18h : 43,1%
– Les BV fermés à 18h : 56,9%
– Les électeurs dans la file d’attente ont été autorisés à voter : 20%.

2- Le dépouillement
– Le dépouillement se passe sans incident dans 96,4% des bureaux observés.

3- Au titre de la participation :
En l’état actuel des données récoltées, le taux de participation reste relativement faible.

4- Au titre des incidents et dysfonctionnements :
– Les derniers constats faits concernent les 8 BV du village de Kéréna commune du même nom (cercle de Douentza) dont les présidents sont restés toute la journée au chef-lieu de cercle avec les urnes pour des raisons inavouées ;

– Un journaliste du journal « le Républicain » a été violemment interpelé par des éléments de la gendarmerie du Camp I ; il voulait avoir des détails sur un incident impliquant un faux porteur d’uniforme au centre de vote de Bagadadji.
Ces faits s’ajoutent à ceux-ci-dessous antérieurement observés :

– On n’a pas voté dans la commune de Sarayémou (cercle de Diré), les villages de Kalengué et Rabédjé (commune de Soboundou), dans la commune de Banikane (cercle de Niafunké) et les communes de Hamza Coma et Séréré (cercle de Gourma Rharous) ;

– Le chef du village de Kalengué (cercle de Niafunké) et le président du bureau de vote de la localité ont été enlevés ;
– L’accès a été refusé à 3 Observateurs du POCIM au centre de vote Kidal 1 : B.V 036, B.V 40 Aghabo, B.V 021 Kidal.
– On n’a pas voté dans plusieurs villages et hameaux de Bankass.
En plus de ces cas relevés dans la matinée, il convient de noter les incidents et dysfonctionnements suivants signalés en début d’après-midi :

– Les électeurs des villages de Ndiogué, Goundam-Touskel et Babdengo dans la commune de Soboundou (cercle de Niafunké) ont été empêchés de voter par des groupes armés ;
– Un camion a sauté sur une mine à N’gorkou (cercle de Niafunké) faisant 09 morts dont le père d’une observatrice ;
– Un cas d’achat de conscience à Yirimadio centre de vote 759 logements ;
– On n’a pas voté au village de Ngomi dans la Commune de Socoura (cercle de Mopti) ;
– Absence des délégués des partis politiques à Ouenkoro hormis ceux du candidat originaire de la localité ;

5- Accessibilité des Centres de vote aux personnes vivant avec un handicap
La Synergie a constaté que 78% des Centres sont relativement accessibles aux personnes vivant avec un handicap. Cependant, à l’intérieur des centres, 72% des BV observés sont difficiles d’accès.
A Kati et à Ségou, les BV observés ne sont pas du tout accessibles aux personnes à mobilité réduite.

La Synergie continue sa veille et son observation citoyenne. Elle fera une déclaration préliminaire demain Lundi 30 mars 2020 à 14 heures précises au Radisson Blu ACI 2000.

Bamako, le 29 Mars 2020

Le Chef de mission de la Synergie

Dr. Ibrahima SANGHO

Source : Malicanal.com

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *